Un homme placé en garde à vue à Kourou dans l'affaire du vol des masques du Centre spatial guyanais

coronavirus kourou
Centre Spatial Guyanais : les activités sont à l'arrêt
©JG Assard
Un homme en garde à vue dans l’affaire du vol des masques du Centre spatial guyanais. 40 000 masques avaient été dérobés. Ils étaient stockés au CSG en attendant d'être distribués par l'Agence Régionale de Santé. 
 

L’affaire avait fait grand bruit le mois dernier. 40 000 masques de protection stockés au Centre spatial guyanais avaient été volés. Ces masques devaient être distribués par l’Agence régionale de la santé. L'enquête avait été confiée à la gendarmerie de Kourou. L’auteur présumé des faits a été interpellé à son domicile et placé en garde à vue. Une partie de son butin a été trouvé chez lui. Il aurait revendu des masques à des libres services de la ville spatiale. Les investigations sont toujours en cours. Le procureur de la République devrait communiquer à l’issue de la garde à vue.

Une plainte avait été déposée

A l'époque des faits, Jean-Yves Le Gall le président du Centre national d'études spatiales (CNES), dans un courrier adressé au personnel du Centre spatial guyanais de Kourou, avait annoncé son intention de porter plainte "immédiatement"."Ces masques étaient mis à disposition de l'Agence régionale de santé de la Guyane pour être utilisés en tant que de besoin dans les différents établissements sanitaires guyanais", avait-il précisé, se disant "extrêmement choqué par le comportement" des auteurs présumés des faits.