RN1 : vers la fin de la zone blanche entre Kourou et Sinnamary

technologies kourou
RN1 : vers la fin de la zone blanche entre Kourou et Sinnamary
©JG.Assard
La bonne nouvelle de ce début d’année c’est la fin d’une zone blanche. Celle se situant sur la RN1 entre Kourou et Sinnamary. On vous en parlait déjà vendredi dernier, lors de l’inauguration d’un des pylônes de transmission par le secrétaire d’Etat en charge du numérique Cédric O.
Voilà un coup de ciseau qui était attendu depuis plus de 20 ans, il inaugure l’un des 4 pylônes permettant la couverture de la portion kourou Sinnamary en téléphonie mobile. C’est TDF qui a construit cet édifice de 50 mètres de haut après bien des difficultés liées aux spécificités locales.
Cédric Salort, Délégué Territorial Antilles - Guyane Télé - Diffusion de France :

"Des règlementations de construction qui s'appliquent en métropole, sont difficilement applicables en Guyane. C'est à dire que pour quelques mètres carrés auprès d'une route, ça nous oblige théoriqement à faire une étude environnementale sur l'ensemble de la parcelle concernée."

Bien heureusement l’état autorise ce chantier à partir de 2018. Aujourd’hui, grâce aux 4 pylônes installés à l’entrée de la route du dégrad saramaka,  à la Carrière, à la croisée de Petit saut et Sur le mont Vénus, les usagers de téléphonie mobile pourront au pire, passer des appels à défaut d’internet sur la cinquantaine de kilomètres entre Kourou et Sinnamary.
Cédric Salort, Délégué Territorial Antilles - Guyane Télé - Diffusion de France :

"On a travaillé conjointement avec l'ensemble des opérateurs, c'est à dire les trois, SFR, ORANGE CARAÏBES et DIGICEL."

TDF plus connu comme diffuseur, est devenu un peu plus installateur de réseau de téléphonie mobile, enlevant une épine du pied des opérateurs.
Rémy Torvic, responsable des opérations SFR Guyane :

"On peut dire celà, oui, mais ceci n'empèche pas que chacun fasse son travail de son coté afin de donner satisfaction à la population."

Chantal Maurice, déléguée Régionale Orange Guyane :

"Le fait d'utiliser ces pylones sur TDF, fait partie des pratiques que l'on a mis en exergue depuis un bon moment, tous les points hauts que l'on peut mutualiser, on le fait car c'est dans l'intérêt de tous de pouvoir se positionner et mutualiser nos coûts."

Franck Rogier, réprésentant Digicel Guyane :

"TDF a le savoir faire, nous en tant qu'opérateurs, notre métier c'est de la téléphonie, donc il faut savoir gérer ce type d'infrastructures, savoir les construire."

Il faudra encore patienter de quelques semaines voire quelques mois selon l’opérateur pour téléphoner sur cette déviation de la RN1. Le prochain chantier annoncé par TDF sera la RN2 sans précision quant à la date de début.
©JGAssard
Les Outre-mer en continu
Accéder au live