Théâtre “Imazonia, de la fable au masque“

théâtre
Répétition pièce de théâtre "Imazonia" ©vp
L’atelier théâtre du lycée Lama-Prévot, a créé “Imazonia“, une œuvre originale, jouée par des lycéens. Au cœur de l’intrigue, une fable amérindienne typiquement amazonienne.

  “Imazonia“, transporte son public dans un univers, peuplé de rois, et de princesses. Un spectacle, où il est question du “Roi Cépérou“, du prince “Caïenne“, de la princesse “Belém“, des savanes de Matiti, ou encore des lois universelles qui régissent le monde. “Imazonia“, est le fruit du travail, de l’atelier théâtre du lycée Lama-Prévot. La particularité de cette pièce, est le “jeu masqué“. Une difficulté supplémentaire, un apprentissage spécifique est requis, pour cette technique théâtrale. 

Un atelier où les lycéens ont pu travailler:

  • la diction 
  • la mise en scène 
  • les arts plastiques 
  • l’expression corporelle

Pour Ludivine Oudin, professeure de français, certifiée de théâtre:

Le but de cet atelier est de faire découvrir aux élèves, un conte amérindien, et de leur faire découvrir le jeu masqué. Emilie Bergamaschi, a été sollicitée pour travailler la gestuelle, on a inclus les percussions corporelles, du tambour également, sans oublier la création de masques avec la comédienne, plasticienne Fabienne Lima.

Ludivine Oudin,

professeure de français, certifiée de théâtre

Les apprentis comédiens de l’atelier

Lucie Pina apprentie comédienne ©v porphyre

Je me suis inscrite à cet atelier, pour développer mon aisance relationnelle, découvrir de nouvelles personnes. J’ai vraiment aimé, cette parenthèse dans la journée, avec notre groupe de théâtre, les masques, les répétitions. Mon masque est intégral, cela requiert, plus de présence scénique, un effort supplémentaire, mais c’est un beau défi.

Lucie PINA

Lola Pourette apprentie comédienne ©v porphyre

C’est intéressant de travailler avec des masques. On apprend à se centrer sur le corps, comment exprimer ses sentiments, sans utiliser la voix et les expressions du visage. C’est un véritable défi, ça nous pousse à nous surpasser, à faire des mouvements plus amples. Dans cette pièce je suis la narratrice. Ce sont des cours qui m’ont donné la possibilité de me retrouver en petit comité, de développer notre passion, pour le théâtre.

Lola POURETTE

Dylan Julan apprenti comédien ©v porphyre

Ma motivation première pour cet atelier, c’est la libération, l’épanouissement, ce qui me plaît, c’est de jouer un rôle, je trouve que c’est intéressant. J’ai plusieurs rôles, le roi Cépérou, le roi des peaux-rouges et le rôle du taureau. Moi à la base, je n’aime pas la foule, j’ai choisi le théâtre, pour mieux communiquer, et m’ouvrir aux autres, et même si je n’en ferai pas mon métier, le théâtre, c’est passionnant.

Dylan JULAN