Université de Guyane : soutenance de doctorat avec succès d'Elodie Jean-Marie sur le cacao de Guyane

éducation
Elodie Jean-Marie
Elodie Jean-Marie, doctorante enseignante chercheuse ©Guyane la 1ère
Le territoire amazonien est bien connu pour abriter des espèces endémiques aux multiples vertus. Elodie Jean-Marie a soutenu avec succès une thèse de doctoratorat à l'Université de Guyane sur les propriétés anti-inflammatoires du cacao de Guyane jusqu'ici plus connu pour sa saveur dégustative. 
 
Dans l'amphithéâtre, la doctorante, Elodie Jean-Marie transporte le jury de thèse et le public dans l’univers du cacao. Elle opère un  décryptage scientifique avec un point fort souvent méconnu, la Guyane a sa propre variété de cacao, le  cacao guiana. Son étude compare le cacao guiana endémique à la variété du cacao forastero. Ce dernier occupe plus de 95 % de la production mondiale :
 

Il faut retenir que le guiana est un cacao de Guyane développé au 18e au même moment que le forastéro qui a aussi été utilisé. Ce qu'il faut retenir c'est qu'il pourrait être anti inflammatoire et anti-oxydant et donc valable dans l'utilisation des produits cosmétiques ou encore dans le domaine alimentaire...

Elodie Jean-Marie, doctorante - enseignante chercheuse


Des recherches principalement réalisées en laboratoire à Cayenne, car les bienfaits du cacao ont été démontrés par sa composition chimique. Jean Charles Robinson directeur de thèse :
 

Elle a su mettre en valeur les réponses qu'elles apportaient et en plus, mettre en perspective, les résultats de son travail pour l'avenir, c'est à dire la valorisation du cacao de Guyane et des éléments pour le développement de la filière cacao.


Mariana Royer, docteure en chimie faisait partie des 7 membres du jury, elle est aussi présidente de Bio stratège Guyane :
 

Cela donne des premières perspectives très intéressantes. Comme on travaille sur différentes bio ressources d'un point de vue valorisation, application sur divers marchés comme la cosmétique, l'alimentaire, on constate que ce cacao a un potentiel et une spécificités très intéressants. Cela nous donne une nouvelle bio ressource spécifique, originale de notre territoire... Il faudra aller un peu plus loin, approfondir le sujet pour voir le réel intérêt économique...


Parmi les autres membres du jury, il y avait, notamment, Sonia Colin, une scientifique basée en Belgique qui travaille avec les meilleurs chocolatiers de son pays et Fabrice Vaillant, chercheur en Colombie.
Après 3h de soutenance et les délibérations du jury, Elodie Jean-Marie et devenue docteur en sciences agronomiques biotechnologies agro alimentaires. Elle compte bien poursuivre ses recherches sur le cacao guiana afin que dans les années à venir, le chocolat made in Guyane acquiert ses lettres de noblesse.
Une thèse de doctorat sur le cacao de Guyane a été soutenue avec succès par Elodie Jean-Marie ce 30 novembre à l'UG