20 femmes sont têtes de liste aux municipales de 2020 en Martinique

élections
Elections municipales (écharpe)
Les maires remettront leur écharpe en jeu les 15 et 22 mars 2020. (Photo d'illustration). ©(MAXPPP)/France infos tv
Les prochaines élections municipales et communautaires marquent un virage dans la vie politique martiniquaise dominée jusque là par les hommes, car cette année 20 femmes sont têtes de liste.
En matière de présence de femmes dans la vie publique, la Martinique commence peut-être à rattraper son retard sur d'autres territoires de France et d'Outre-mer. Sur les 116 têtes de liste enregistrées officiellement par la préfecture de Martinique pour les municipales, 20 sont des femmes contre 13 en 2014.

Certaines sont favorites pour conserver leur siège. D'autres sont capables de grossir le rang des femmes élues à la tête d'une mairie en Martinique.

Dans la commune de Fonds-Saint-Denis, l'ingénieur agronome Annick Comier, 49 ans, défie le maire en place (Henri Romana) sur le thème du développement du potentiel de la commune.

À Basse-Pointe Marie-Thérèse Casimirius, est bien installée depuis son élection en 2014 puis sa brillante réélection lors des partielles en 2019. Cette fois, elle retrouve 2 autres concurrents dont une autre femme, Edithe Velayoudon, l'une des figures (discrète) de la droite martiniquaise. 

À Ducos la conseillère territoriale Aurélie Nella est portée par le vent de la jeunesse et d'une formation nouvelle et légitimement ambitieuse (Péyi-a).C'est l'ardent désir de faire de la politique autrement qui pousse Nathalie Jos dans l'arène politique à Fort-de-France. De son côté Marie-Hélène Marthe Surelly, veut incarner la voix du monde du travail conformément à l'objectif de son organisation politique (Combat Ouvrier).

Au François, la conseillère territoriale Karine Mousseau espère augmenter son score...voire devancer le candidat de la majorité sortante.

Véronique Oudiane Pamphile est l'une des rares femmes tête de liste au Lorrain.

Une autre conseillère territoriale, Michelle Bonnaire, mène campagne  au Marin. Face à elle, notamment, Yvonne Tritz, qui envisage de devenir la première femme maire du Marin.

Au Morne-Rouge, la populaire Jenny Dulys-Petit (élue en 2008), semble se diriger vers un troisième mandat.

À Rivière-Salée, Stéphanie Norca aura fort à faire face au maire sortant André Lesueur, élu depuis 31 ans.

Chantal Maignan affronte Alfred Monthieux, un maire lui aussi très populaire dans la commune du Robert.

Maryse Plantin est tête de liste au Saint-Esprit ainsi que la députée Manuella Keclard-Mondésir à Saint-joseph et Rosalie Bardel également  à Saint-Joseph.

Les autres femmes têtes de liste sont : Ludmilla Larade-Eustache à Saint-Pierre. Marinette Torpille (conseillère territoriale), à Schoelcher. Annick Charlec à Trinité et Émilie Joncart au Vauclin.
Femmes têtes de listes en Martinique
Fonds-Saint-Denis : Annick Comier 

Basse-Pointe : Marie-Thérèse Casimirius, Edithe Velayoudon

Ducos : Aurélie Nella

Fort-de-France : Nathalie Jos, Marie-Hélène Marthe Surelly

François : Karine Mousseau

Lorrain : Véronique Oudiane Pamphine

Marin : Michelle Bonnaire, Yvonne Tritz

Morne-Rouge : Jenny Dulys-Petit

Rivière-Salée : Stéphanie Norca

Robert : Chantal Maignan

Saint-Esprit : Maryse Plantin

Saint-Joseph : Manuella Keclard-Mondésir, Rosalie Bardel

Saint-Pierre : Ludmilla Larade-Eustache

Schoelcher : Marinette Torpille

Trinité : Annick Charles

Vauclin : Emilie Joncart
Les Outre-mer en continu
Accéder au live