20 personnes interpellées pour rackets et agressions sexuelles sur les barrages en Martinique

sécurité
prison
Cellule de prison (illustration). ©Pixabay
Suite aux violences perpétrées sur les différents barrages, les gendarmes ont interpellé 20 personnes aux abords des barrages et de leur domicile. Huit sont placées en détention provisoire depuis le lundi 29 novembre 2021 au centre pénitentiaire de Ducos.

Quatre jeunes qui s’étaient filmés avec des armes et leur butin provenant de rackets perpétrés sur les barrages, ont été interpellés à Ducos hier (lundi 29 novembre 2021).

Le même jour, l’auteur présumé d'une agression sexuelle au Marin sur une professionnelle de la santé, a été identifié dans la commune et retenu par les militaires.

Dans la nuit de dimanche (28 novembre 2021) à lundi, un jeune a été arrêté alors qu’il attaquait la gendarmerie des Trois-Ilets. 

61a5490c3bf1e_whatsapp-image-2021-11-29-at-16-39-49.jpeg
La gendarmerie des Trois-Ilets lundi 29 novembre 2021 ©Xavier Chevalier

D’autres personnes arrêtées les jours précédents, sont suspectées d’avoir fait chanter des personnels soignants. Elles demandaient des faveurs sexuelles en échange d’un droit de passage sur les barrages.

Depuis le début de la grève, lundi 22 novembre 2021, une vingtaine de personnes ont été arrêtées pour divers motifs. Huit sont en détention provisoire au centre pénitentiaire de Ducos.