La brigade de gendarmerie des Trois-Ilets attaquée à coups d'engins incendiaires

violence
61a5490c3bf1e_whatsapp-image-2021-11-29-at-16-39-49.jpeg
La gendarmerie des Trois-Ilets lundi 29 novembre 2021 ©Xavier Chevalier
C'est une attaque d'une rare violence dont ont été victimes les gendarmes et leurs familles aux Trois-Ilets dans la nuit de dimanche à lundi (28 au 29 novembre 2021). Une soixantaine d'individus ont attaqué les bâtiments à la faveur de la nuit, usant d'engins incendiaires. Les assaillants ont été repoussés non sans mal.

Les violences perpétrées en Martinique durant la nuit sont en nette diminution depuis quatre jours sur l’ensemble du territoire. Mais entre le dimanche 28 novembre 2021 et le lundi 29 novembre 2021, la commune des Trois-Ilets  était sous tension.

C’est à l’entrée de la commune que des scènes de guérilla urbaine ont eu lieu. 

Engins incendiaires et tentatives d'intrusion


Durant plusieurs heures, les gendarmes ont tiré des grenades détonantes pour déloger des jeunes qui occupaient des barrages où ils avaient mis le feu.

Peut-être motivé par l’attaque d’une gendarmerie en Guadeloupe ou par le cambriolage de la police municipale de Fort-de-France, une soixantaine de jeunes ont attaqué la brigade des Trois-Ilets.

Pendant plusieurs heures, des personnes cagoulées ont jeté des engins incendiaires et ont tenté de pénétrer dans les bâtiments qui abritent les forces de l’ordre mais aussi leurs familles. 

De nombreuses interpellations


Le calme est finalement revenu à l’arrivée du GIGN (Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale), renforcé par un escadron de gendarmes mobiles. 

Un des assaillants a été interpellé. 

Les gendarmes de Martinique ont d’ailleurs procédé à de nombreuses arrestations sur l'ensemble du territoire.