Le feuilleton : Les martiniquais sont dans les coulisses de la loi

politique
Le travail des députés martiniquais
Bruno Nestor Azérot, Jean-Philippe Nilor et Gilles Belmo (assistant de J Ph Nilor) ©Martinique 1ère
Deuxième épisode au coeur du travail des députés martiniquais à l'assemblée nationale. Jean-Phlippe Nilor et surtout Bruno Nestor Azérot étaient au centre du débat sur le mariage homosexuel.
Pendant la session ordinaire, qui depuis la révision de la Constitution de 1995 s'étend du début d'octobre à la fin juin, les députés siègent en séance publique dans l'hémicycle du Palais-Bourbon. Ils peuvent également siéger en session extraordinaire sur convocation du Président de la République.

Les séances publiques marquent les temps forts du travail du député, mais elles n'en représentent qu'une petite partie. En effet, chaque député est membre d'une commission permanente et d'une seule. Il peut aussi être membre d'une délégation ou d'un office parlementaire. Les députés consacrent une partie importante de leur emploi du temps à des réunions diverses, et à leur travail personnel de contact, de négociation et de réflexion. 
·   
C'est dans ce contexte que Jean-Phlippe Nilor et Bruno Nestor Azérot ont récemment préparé le débat sur le mariage homosexuel.