martinique
info locale

Eric Baray :" je ne vois pas comment continuer décemment"

transat bretagne-martinique
Eric Baray 1
Eric Baray à l'entrainement au large de Marseille ©Outre mer 1ère
Eric Baray (Tektôn – AGM – Région Martinique) s'arrête à Las Palmas sur l’île de Grande Canarie où l’attendait un technicien pour entamer les réparations sur ses pilotes automatiques. Il espère repartir le plus vite possible mais sans illusion.
12 ème jour de course pour les concurrents de la transat Bretagne-Marinique mais nouvel arrêt forcé pour le martiniquais Eric Baray qui ne se fait plus d'illusion :"Les problèmes sont toujours les mêmes, c’est un problème de vérins, c’est plus ardu que je ne le pensais. Je n’ai plus du tout de pilote automatique, je suis obligé de barrer tout le temps, j’ai dû me mettre à la cap pour dormir deux heures", précise le martiniquais.

Vendredi, quelques heures avant l'escale technique à Ténérife, le marin martiniquais tenait des propos réalistes. "Parfois je remets le pilote pour faire des tâches usuelles, mais aujourd'hui’hui ce sera beaucoup de barre. Il faudrait voir quelqu’un chez NKE, à Ténérife . Je pense faire une escale technique pour réparer le pilote. Si je peux faire quelque chose là-bas, c’est bien, mais si je ne peux pas, je ne vois pas comment continuer décemment..." 
Publicité