Les gérants des stations-service veulent une augmentation de leurs marges

social
Prix carburant 2
Hausse du sans plomb et du gazole à la Martinique. ©Joseph Nodin
Les gérants des stations-service veulent négocier avec l'État. Dés aujourd'hui, ils entament des concertations avec leurs collègues de la Guadeloupe et de la Guyane. Les gérants de Martinique, souhaitent une hausse de leur marge qui n'a pas augmenté depuis 2009.
Certains gérants affirment qu'ils enregistrent une baisse d'activité considérable, en plus de conditions d'exploitation qui se durcissent, les loyers et les cautions bancaires sont à la hausse. C'est pour ces raisons que le syndicat des gérants des stations-service de Martinique réclament à l'état, une hausse de leurs marges de 1,74 centimes d'euros par litre de carburant. 

Cette fronde contre l'état  a commencé en Guyane depuis le 1er mai dernier. Les guyanais envisagent de durcir leur mouvement. Ils estiment  notamment que l'État considère cette revendication avec désinvolture. Ils pourraient être rejoints dans leur mouvement par leurs collègues de Guadeloupe et de Martinique qu'ils ont invités ce mardi en Guyane.
 
Les trois syndicats espèrent toutefois amorcer rapidement le dialogue avec le ministère des Outre-mer pour trouver une solution à ce problème. Les gérants des stations-service ont l'intention de tout faire pour éviter un conflit social. Selon eux, la solution est entre les mains du gouvernement.

 
Il existe à ce jour 85 stations-service à la Martinique, qui emploient près de 1 4OO Salariés.