publicité

Des citoyens lancent une pétition contre la violence

Les scènes de violence plus ou moins marquantes de ces derniers jours, provoquent une vive réaction. Des citoyens font circuler une pétition sur le web, entre autres à l'attention du préfet et du gouvernement. Ils réclament notamment le rétablissement du service militaire.

Une victime de la violence, le 22 mai 2013 à Fort de France © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Une victime de la violence, le 22 mai 2013 à Fort de France
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le


Ces citoyens se rassemblent autour du mot d'ordre : "Ensemble contre la violence en Martinique, c'est à nous de faire changer les choses". Les personnes qui prennent cette initiative, dressent un constat accablant : "Cette pétition est importante car la Martinique subit actuellement une vague de violences gratuite, meurtrière et barbare. Notre jeunesse n'a plus de repère, elle se retrouve seule face à un avenir peu prometteur et elle se réfugie dans la délinquance. c'est pour ça que nous tirons la sonnette d'alarme aujourd'hui pour dire STOP et faire des propositions.
En Février dernier, la préfecture confirmait qu'en 2012, la Martinique était déjà, l'un des départements français, les plus touchés par les violences physiques avec un taux de plus de 14% contre 7% en France.

 

La ville de Fort de France est classée  zone de sécurité prioritaire

Sur proposition du préfet de Martinique et du maire de Fort-de-France, le ministre de l'intérieur a annoncé le 16 novembre 2012, la création d'une zone de sécurité prioritaire pour Fort de France.

La zone de sécurité prioritaire a pour objectif de lutter contre les phénomènes de délinquance et d'incivilités. Des actions renforcées sont déployées sur les cinq secteurs retenus : Le centre-ville, les Terres-Sainville, Sainte-Thérèse, Dillon et Volga Plage. Les effets de ce dispositif sont attendus...

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play