martinique
info locale

Sainte-Anne se prépare au risque tsunami

sécurité
Risque stunami
Le parcours mis en place à Sainte-Anne ©Julie Straboni
La ville de Sainte-Anne vient de s’équiper de panneaux pour indiquer la route à emprunter pour se protéger en cas de menace de tsunami. Un sujet au coeur de l’ouverture des Journées réplik, qui ont débuté lundi matin à Sainte-Anne.
Bien réagir et se protéger en cas de séisme : c’est ce qu’on apprend depuis des années. Mais depuis 2004 une autre menace sérieuse est apparue : celle du tsunami. Il peut être déclenché par un tremblement de terre ou une éruption volcanique. Reste à organiser l’évacuation dans les communes et à sensibiliser la population : c’était le sujet d’ouverture des Journées réplik, qui ont débuté ce matin à Sainte-Anne. Si un plan départemental de sauvegarde est en préparation, les municipalités doivent elles aussi plancher sur la question.

Prévention tsunami


 
 
Un tsunami est une onde océanique, marine ou lacustre provoquée par un mouvement rapide d'un grand volume d'eau (océan, mer ou grand lac1) dont l'origine est le plus souvent l'effet d'un tremblement de terre ou d'une éruption volcanique.

Il est associé à la naissance et au déploiement d'une immense vague qui devient déferlante et destructrice au contact des rivages terrestres. Bien que les tsunamis puissent atteindre une vitesse de 800 km/h quand le fond de l'océan est profond, ils sont imperceptibles au large, car leur amplitude y dépasse rarement le mètre pour une période (temps entre deux vagues successives) de plusieurs minutes à plusieurs heures.

Ils peuvent toutefois provoquer d'énormes dégâts sur les côtes où ils se manifestent par une baisse du niveau de l'eau et un recul de la mer dans les quelques minutes qui les précédent et/ou une élévation rapide du niveau des eaux pouvant atteindre 60 mètres provoquant un courant puissant capable de pénétrer profondément à l'intérieur des terres lorsque le relief est propice (plat).
Publicité