La réunion de la dernière chance?

carburants
Pompe à essence
©Daniel Fontaine (Réunion 1ère)
C'est cet après midi à 16h30, que se réuniront les différents acteurs de la filière pétrolière au ministère des Outre-mer. Au programme de cette rencontre, le décret Lurel qui aspire à instaurer un contrôle des prix du carburants. Un risque pour l'emploi affirment les "pétroliers". 

Le point sur la réunion en cours


Réunion sous haute tension

C'est le 1er janvier prochain que devrait entrer en vigueur le décret Lurel visant à limiter les marges des compagnies pétrolières et instaurer une transparence sur le mécanisme des prix des carburants. Des marges jugées excessives par le gouvernement. De leur côté les professionnels de la filière jugent le texte "inapplicable" et qualifient le ministre des Outremer d' "Apprenti sorcier" guidé par des objectifs politiciens et une haine viscérale des pétroliers . Gérants de stations-service, raffineurs et stockistes dénoncent également le manque de concertation autour de ce texte.
"La concertation n'a jamais été interrompue (...) c'est le jeu lorsqu'une filière se sent attaquée, tous les moyens sont parfois bons" à répondu hier Victorin Lurel, invité de l'émission Transversale sur la1ere.fr.

Victorin Lurel


19 parlementaires pour une tribune

tribune parlementaires

Hier, 19 parlementaires apportaient leur soutient à Victorin Lurel dans une tribune dénonçant "le chantage à l'emploi des pétroliers" et une "tentative de manipulation de l'opinion publique". Aucun parlementaire martiniquais n'a apposé sa signature à cette tribune jugant le décret Lurel imprécis, flou et manquant de lisibilité sur un réel effet de la baisse des prix pour le consommateur.  
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live