La visite de Marisol Touraine semble débloquer des situations

chikungunya
Visite Marisol Touraine
De gauche à droite :Christian Ursulet, directeur de l'ARS, David Zobda, vice-président du conseil général, le préfet, Laurent Prévost, Marisol Touraine, ministre de la santé, Serge Letchimy, président du conseil régional. ©Martinique 1ère
La visite du ministre de la santé s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le chikungunya. Après une escapade à Schoelcher, avec des équipes sur le terrain, la ministre a signé au nom de l'état des conventions avec les collectivités, destinées à renforcer la lutte. 
Deux conventions signées vendredi midi à la préfecture, à Fort de France, entre l’état et les collectivités locales. Une première sur la prise en charge financière de l’embauche de 52 jeunes volontaires du service civique. Ils seront mis à disposition des collectivités locales pour épauler les 26 autres déjà sous contrat, afin de mener des actions de sensibilisation vers la population, sous forme de porte à porte dans la lutte contre le chikungunya.

Autre convention signée dans la foulée : L’enlèvement des VHU (véhicules hors d’usage). L’état s’engage à financer à hauteur de 50%, l’enlèvement de 1500 véhicules dans les campagnes de l'île. Un cadre juridique permettra d’intervenir même chez des particuliers pour enlever ces véhicules. Une opération lancée sur 6 mois en partenariat avec la région. La région qui envisage à plus long terme de structurer la filière et d’y associer les professionnels et les concessionnaires. Objectif : Déboucher vers une réelle politique de réhabilitation des VHU, source de dépollution mais aussi de création d’emplois.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live