martinique
info locale

Lutter contre le réchauffement climatique et réduire la facture énergétique

gouvernement
Ségolène Royal et George Pau-Langevin
Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et George Pau-Langevin ministre des Outre-Mer ©DR
Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et George Pau-Langevin, ministre de l'Outre-mer, effectuent une visite de 48h à la Martinique sur le thème : "Lutter contre le réchauffement climatique et réduire la facture énergétique".
Ségolène Royal porte le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte. Un texte qui fixe des objectifs, met en place des outils opérationnels, des aides pour faire baisser la facture énergétique des français, et lutter contre le réchauffement climatique.

"L’objectif de cette visite de travail est d’engager la Martinique dans la transition énergétique dans le cadre du projet de territoire à énergie positive pour valoriser pleinement les Outre-mer insulaires", souligne Serge Letchimy, député et président du conseil régional.

Samedi

Avant une rencontre avec les élus locaux, en début de soirée, les deux ministres du gouvernement Valls 2, sont d'abord attendues en fin d'après-midi au cimetière de la Joyau à Fort de France, pour un hommage sur la tombe d'Aimé Césaire, peut-être un nouveau passage obligé...

Dimanche

A Bellefontaine, les promoteurs doivent présenter le projet Energie Thermique des Mers (ETM). Projet destiné à fournir de l'électricité grâce à l'énergie de la mer. Les ministres doivent recevoir tour à tour, les producteurs d'électricité à partir de la bagasse de la canne à sucre, les acteurs du plan "banane durable", avant un entretien avec des écologistes en fin de journée à la préfecture (Fort de France).

Lundi

Au programme : visite de l'unité de traitement des véhicules hors d'usage au Lamentin et du centre de valorisation organique au Robert. L'après-midi, conférence régionale sur la transition énergétique pour la croissance verte au conseil régional de Martinique, à Fort de France.
Publicité