Georges Julien "Pita" s'en est allé

décès
Georges Julien
Georges Julien ancien ingénieur du son de l'audiovisuel public (1935-2015) ©Martinique 1ère
Georges Julien, surnommé "Pita", ancien ingénieur du son à la SFP (Société Française de Production) à l'ORTF , FR3 puis RFO, a été incinéré ce samedi matin à Cuba, où il s'était retiré depuis 1993. Le martiniquais, qui fut aussi un musicien émérite est mort vendredi à l'âge de 80 ans.
Georges Julien, surnommé "Pita", ancien ingénieur du son à la SFP (Société Française de Production) dans l'audiovisuel public l'ORTF , FR3, RFO, a été incinéré ce samedi matin à Cuba. Ce martiniquais de naissance s'était retiré à Cuba son pays de coeur, après sa retraite en 1993.

Une vie dans l'audiovisuel public

Avant cela il avait accompagné nombre d'émissions radiophoniques avec son sens de la perfection et son oreille attentive. Son nom a longtemps était associé à la réussite d'émissions populaires: "radio bleue" pendant les grandes vacances, ou "vous avez la parole", une des premières émissions interactives entre 1983 et 1986. Représentant syndical de la CGT de la radio-télévision, ses partenaires lui reconnaissaient une grande qualité d'écoute, de respect et de progrès social.

La musique dans le sang

Georges Julien fut aussi un musicien émérite, joueur de conga en particulier. Un animateur de soirées foyalaises mémorables, selon ses proches. Il se produisait notamment sur la place de la savane dans les années 60, avec ses amis de la première heure : Jacques-Gilles Césaire à la batterie, Marius Cultier au piano, Milo Baudin au chant, Julien "Manclé" Rapiller au saxophone, Turenne à la clarinette, Galbert à la guitare, Jean Guannel au xylophone, Hurard coppet ou encore Frantz Charles Denis "Francisco"
Georges Julien
Georges Julien, une carrière de musique et de passion de l'audiovisuel ©Martinique 1ère
Georges Julien "Pita" a été incinéré ce samedi matin. Il est mort vendredi à Cuba à l'âge de 80 ans des suites d'une longue maladie. Martinique 1ère présente ses sincères condoléances à la famille.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live