martinique
info locale

Municipales partielles : la bataille pour Saint-Pierre est lancée !

politique
Meeting Christian Rapha Saint-Pierre
Plus du centaine de personnes est venu soutenir la liste "Ensemble faire gagner Saint-Pierre" de Christian Rapha ©LAV
Ce dimanche matin, Christian Rapha et Éliane Cesto-Gustave ont présenté leur liste aux électeurs pierrotins. Deux meetings avant le début, ce lundi, de la campagne électorale officielle pour les élections municipales à Saint-Pierre.
Il fallait faire preuve d’un peu d’organisation ce dimanche matin si on voulait assister aux meetings des challengers de Raphaël Martine, le maire sortant. Les deux événements étaient organisés à la même heure, 10 heures, mais à deux endroits différents : le marché pour Christian Rapha, un restaurant à l’entrée du bourg de Saint-Pierre pour Eliane Cesto-Gustave.

Deux ambiances bien différentes !

La liste de la seule femme de cette campagne : "Rassemblement progressiste Pou nou chanje sa" a été officiellement investie par le PPM (Parti Progressiste Martiniquais). D'où la présence des cadres du parti, notamment Alain Alfred, le secrétaire général et le maire de Basse-Pointe, Marie-Thérèse Casimirius.

Meeting Eliane CEsto-Gustave Saint-Pierre
Pour Alain Alfred, le secrétaire général du PPM, Eliane Cesto-Gustave doit porter le flambeau progressiste à Saint-Pierre. ©LAV
L'ambiance feutrée côté Cesto contraste radicalement avec le meeting de Christian Rapha. Plus d’une centaine de personnes sont venues applaudir la tête de liste du PRM (Parti Régionaliste Martiniquais). On ne voyait que du jaune et du bleu, les couleurs de la liste "Ensemble faire gagner Saint-Pierre" menée par le candidat de la droite progressiste.

 "Les Pierrotins doivent sortir une équipe qui triche"
(colistier de C.Rapha)








Deux ambiances différentes dans deux lieux différents pour deux listes différentes mais avec le même mot d’ordre : bouter Raphaël Martine (RDM, Rassemblement Démocratique pour la Martinique) hors de la mairie. Les deux adversaires se justifient en évoquant sa mauvaise gestion de la ville et surtout la fraude électorale qui est à l’origine de l’annulation du scrutin de l’année dernière. "Les Pierrotins doivent sortir une équipe qui triche", a dit l’un des colistiers de Christian Rapha. 
Pour les deux camps, l’élection doit se jouer au premier tour qui est prévu le dimanche 22 mars prochain. Quant à la campagne électorale qui commence ce lundi, elle s’annonce intense pour les trois têtes de listes et pour toute la commune de Saint-Pierre.
Publicité