Le conflit perdure chez Roger Albert Nocibé

conflit social
Manifestation syndicale
La CDMT devant le magasin Roger Albert Nocibé (Lamentin samedi 20 juin 2015) ©Martinique 1ère
Des militants de la CDMT (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais) ont manifesté ce samedi (20 juin) devant le magasin Roger albert Nocibé au Lamentin. Ils dénoncent une procédure de licenciement de deux salariés de l'entreprise.
Manifestation des militants de la CDMT ce samedi matin (20 juin 2015) devant le magasin du centre commercial d'Acajou au Lamentin, sans perturber l'activité. Les salariés sont à leur poste et les clients effectuent leurs achats presque normalement. Certaines salariées reprennent discrètement les slogans des syndicalistes, mais sans quitter le magasin.

Les salariées craignent des représailles

Manifester à la place du personnel pour éviter des représailles c'est le principe appliqué par la CDMT. L'initiative est particulièrement soutenue par des associations féministes. "Une femme avec trente-huit ans d'expérience gagne 80 € de plus que le SMIC... c'est tout à fait scandaleux", s'indigne George Arnault, de l'association Culture et Égalité. 

Deux procédures de licenciements au centre du conflit

"Nous avons voulu montrer à Monsieur Albert (patron de l'entreprise, NDLR) que même sans grève des salariés, il aura des problèmes s'il prétend continuer dans la "vagabonnagerie", à savoir : Licencier deux représentants du personnel", s'insurge Philippe Pierre-Charles, secrétaire général de la CDMT. 

La direction a fait constater par un huissier la manifestation de ce samedi devant l'entreprise mais refuse de nous donner son point de vue, pour l'instant.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live