La gendarmerie lance un appel à témoin

faits divers
Magalie Mejean
Magalie Mejean, 28 ans, pompier volontaire à Caen dans le Calvados. ©Martinique 1ère
Le mystère plane encore autour de la disparition de Magalie Méjean. La randonneuse avait été portée disparue en décembre 2013 avant d'être retrouvée un mois après, sans vie. Près de deux ans plus tard, la gendarmerie lance un nouvel appel a témoin.

Le visage de Magalie Méjean est resté dans tous les esprits pendant de longues semaines. Le 17 décembre 2013, la jeune femme fait une randonnée entre Sainte-Marie et Basse-Pointe, en empruntant le sentier du littoral. Le 18 décembre, sa disparition est signalée par des proches. Son corps est retrouvé dans une ravine à proximité du parking de Chalvet (Basse-Pointe) le 23 janvier 2014.

Après vingt mois d'enquête, la lumière n'est toujours pas faite sur l'affaire Méjean. "Les circonstances sont difficiles. C'est une découverte d'un corps de manière très isolée, avec très peu de témoignages et une scène de crime compliquée", explique François Agostini, colonel de gendarmerie de Martinique. "Nous avons besoin de mettre toutes les chances de notre côté. C'est pour cela qu'il faut essayer de rencontrer une personne qui aurait vu quelque chose".
 

"Nous avons besoin d'avoir des réponses"

Le juge d'instruction en charge de l'enquête a lancé ce vendredi (02 octobre) un nouvel appel à témoin pour tenter d'explorer de nouvelles pistes. "Il y a certainement des gens qui ont vu des choses", estime Éric Corbaux, le Procureur de la République. "Et puis il faut vérifier un certain nombre d'éléments, les croiser avec des témoignages visuels pour que l'on puisse avancer dans la manifestation de la vérité. [...] Nous avons besoin d'avoir des réponses".

Les enquêteurs tentent de reconstituer le parcours de Magalie Méjean pour essayer d'élucider l'une des affaires criminelles les plus troublantes de Martinique.

Toutes personnes ayant vu ou discuté avec la randonneuse le jour de sa disparition ou les jours précédents, ou toutes personnes pouvant apporter des renseignements sur cette disparition sont invitées à prendre contact avec la Gendarmerie de Fort-de-France au 05 96 59 90 40.

Le reportage de Sangha Fagour et Eddy Bellerose :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live