2016, année dorée pour le miel martiniquais

agriculture
miel
....faire du miel martiniquais un important produit d'exportation... ©DR
Après plusieurs récoltes moyennes, ces dernières années, la filière miel rebondit en 2016, avec plus de 130 tonnes recueillies durant ces 12 derniers mois. Des volumes toutefois encore insuffisants en comparaison à la demande locale. 
Les apiculteurs peuvent avoir le sourire ! 130 tonnes de miel sortiront des ruches cette année, meilleur résultat depuis 2007. Ce n'était pourtant pas gagné !


Une production inférieure à la demande

La forte sécheresse du premier semestre avait fait craindre le pire. Heureusement, pour la profession, le climat plus tempéré des six derniers mois a permis de finir l'année en trombe. Cela reste toutefois insuffisant, au regard de la demande, ici, en Martinique. 400 tonnes de miel sont consommées chez nous. Ce qui explique l'absence du produit dans les grandes surfaces. La production locale ne s'écoule que sur les marchés, ou lors de ventes directes.


Bientôt un label ?

Les apiculteurs  de Martinique nourrissent  de grandes ambitions pour notre miel, considéré pour étant l'un des meilleurs de la Caraïbe. Et c'est pour lui donner une meilleure exposition encore que la filière vient de s'engager dans un processus de labellisation. 

Car les professionnels ont constaté un certain engouement pour notre liquide doré lors des deux derniers salons de l'agriculture. Il serait aussi, de plus en plus apprécié, des touristes. Alors, cela ne fera pas du miel martiniquais un important produit d'exportation, comme le rhum ou la banane, mais ce label tant désiré permettra à nos producteurs de réaliser de plus grandes marges.