Mardi de grèves en Martinique

social
mobilisation du 26 janvier 2016
mobilisation dans l'éducation à l'appel du Snes-Fsu et du Sneeta-Fo ©CAP/FB/SNES
Jour de grève dans la fonction publique, ce mardi 26 janvier. Enseignants, fonctionnaires, contrôleurs aériens entament des actions non communes, pour revendiquer notamment plus de pouvoir d’achat. Des revendications relayées en Martinique par certaines centrales syndicales.
Chez nous, des perturbations sont à prévoir principalement dans l'éducation nationale. Ce sont les établissements scolaires qui risquent d’être impactés par cette grève relayée par le SNETAA-FO et Le SNES-FSU. Ces deux organisations dénoncent entre autres, la suppression de 35 postes à la rentrée 2016, et réclament une réévaluation de la situation de l’académie de Martinique.
 
Ces deux organisations demandent également des moyens supplémentaires pour le second degré, compte tenu de la future réforme des collèges. Des revendications partagées, mais pas d’intersyndicale pour autant.
 
Quant au SE-UNSA, il a décidé de ne pas participer à la mobilisation, estimant que cette grève est prématurée, alors que des discutions sont prévues en février prochain avec le CTA (Comité Technique Académique).

En ce qui concerne le secteur aérien, la direction générale de l'aviation civile (DGAC) avait demandé aux compagnies d'annuler préventivement  20% de leur vols en raison de l'appel à la grève de la fonction publique pour l'emploi et les salaires, relayé par les deux premiers syndicats d'aiguilleurs. Pas de précisions pour les vols transatlantiques.