publicité

8e tour de la coupe de France : l'Aiglon réalise l'exploit et élimine Sainte Geneviève (3-2)

L'Aiglon se qualifie pour les 32es de finale de la coupe de France de football en éliminant Sainte Geneviève (N2), ce samedi après-midi (8 décembre 2018), au stade Georges Gratiant du Lamentin.

L'Aiglon (en rouge) face à Sainte Geneviève Sport (en bleu), samedi 8 décembre 2018 au Lamentin. © J.H Bellance
© J.H Bellance L'Aiglon (en rouge) face à Sainte Geneviève Sport (en bleu), samedi 8 décembre 2018 au Lamentin.
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
Jean-Marc Civault, l'entraîneur de l'Aiglon du Lamentin avait annoncé que son équipe avait bien préparé cette rencontre pendant toute la semaine. La première mi-temps l'a prouvé. Les lamentinois disciplinés et bien organisés font ainsi jeu égal avec les redoutables joueurs de Sainte Geneviève Sport, même s'ils ont du mal à soigner la dernière passe dans la défense adverse. 
© Daniel Lordinot
© Daniel Lordinot

Les martiniquais ouvrent le score


L'Aiglon se montre de plus en plus offensif et sur l'une de ses actions tranchantes, l'arrière Jacky Berdix obtient un coup franc. Le coup de pied est frappé par l'expérimenté José Goron qui trouve la tête de Medhi Jaubert qui marque (33e). Le public explose de joie, les martiniquais mènent logiquement à la mi-temps (1-0).

En deuxième mi-temps Sainte Geneviève Sport change son jeu et domine les martiniquais qui commencent à reculer dangereusement dans la première partie de ce second temps. Les joueurs de l'Aiglon sont à la peine et n'arrivent plus à imposer leur jeu.
© Daniel Lordinot
© Daniel Lordinot
La différence de rythme entre l'équipe de Régionale 1 et Sainte Geneviève (Nationale 2) se mesure à cet instant. Et c'est logiquement que Murphy Fumu Tamuso égalise (69e), pour Sainte Geneviève. Mais cette année l'Aiglon et son entraîneur Jean-Marc Civault ont appris à ne pas douter. Franck-Olivier Rochambeau redonne l'avantage à son équipe en coupant la trajectoire du ballon devant une défense adverse médusée (71e). L'Aiglon du Lamentin reprend l'avantage.

Mais l'Aiglon joue de malchance et encaisse l'égalisation à cause d'un magnifique coup de tête de Benti Traoré (88e). Ce match rend fou les spectateurs, les martiniquais bénéficient d'un penalty en fin de match après une faute sur Franck-Olivier Rochambeau. Le penalty est tiré et marqué par Jacky Berdix (3-2) pour l'Aiglon.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play