Affaire de cocaïne : l'arrestation d'un policier choque ses collègues

trafic de drogue
Syndicat FO police
Claude Copel chargé de communication du syndicat Unité SGT police FO ©Martinique 1ère
Quatre suspects interpellés dans la nouvelle affaire de trafic de cocaïne entre Paris et Fort-de-France. Deux à Paris et deux autres en Martinique dont un policier qui risque sa carrière si les faits sont avérés.
Placés en garde à vue depuis hier matin (mercredi 24 août), les deux suspects, dont un policier, arrêtés en Martinique sont interrogés jusqu'à vendredi par les agents l'OCRTIS (l'Office Central pour la Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants) dans le cadre de l'enquête sur un trafic de cocaïne entre Fort-de-France et Paris. La durée de la garde à vue peut étonner mais dans ce cas particulier, la procédure peut durer 96 heures, soit 4 jours. 

Selon nos informations, l'épouse du fonctionnaire de la PAF (Police aux Frontières) aurait été entendue dans la journée (jeudi 25 août). Son mari, en poste depuis une dizaine d'années en Martinique, risque la révocation, si les faits sont avérés. Ses collègues sont stupéfaits...
Le syndicat FO police est stupéfait après l'arrestation d'un policier de la PAF ©martinique