Affaire de prostitution au François : un gardien de prison condamné à 12 mois de prison ferme

justice
Avocats au palais de justice
Les avocats au tribunal judiciaire de Fort-de-France. ©Patrice Chateau Degat
Dans l’affaire de proxénétisme aggravé au François, le propriétaire de la maison qui sous couvert de salon de massage, abritait des activités de prostitution, est condamné à 12 mois de prison, à la confiscation de son domicile et la saisie de 15 000 euros sur son compte.

Deux prévenus étaient dans le box des accusés. Le propriétaire de la maison, gardien de prison de profession, et sa compagne.

Tous deux sont accusés de proxénétisme aggravé et de mise à disposition d’un local pour une personne se livrant à la prostitution.

Le propriétaire a en effet loué un bas de villa au François, à une personne qui sous couvert d’un salon de massage, se livrait à une activité de prostitution.

Palais de justice de Fort-de-France
Devant la salle d'audience du Palais de justice de Fort-de-France. ©Patrice Chateau Degat

L’enquête de la gendarmerie avait révélé que dans la structure, 6 filles se prostituaient régulièrement et 56 clients avaient été répertoriés.

Malgré le fait qu’il nie toute implication dans cette affaire, le Tribunal judiciaire de Fort-de-France a donc condamné le propriétaire à 12 mois de prison ferme, à la confiscation de son domicile du François et à la saisie de 15 000 euros sur son compte. Son avocat Maître Philippe Sénart, a décidé d’interjeter appel de cette décision

Quant à sa compagne, elle a été condamnée à 4 mois de prison avec sursis.

Un premier volet de cette affaire avait déjà fait l’objet d’une décision de justice puisque 3 personnes dont la gérante du salon massage a l’origine du réseau de prostitution et son compagnon, avaient été condamnées à des peines de 4 mois à 1 an de prison avec sursis.