Albert Allamele accompagné dans la tradition

hommage
Veillée mortuaire
Veillée mortuaire autour du cercueil d'Albert Allemele ©M.Larade
Beaucoup de monde mercredi soir à Basse-Pointe pour la veillée d'Albert Allemele, dernier grand maître hindou. L’un des rares à parler le Tamoul et à véhiculer cette culture en Martinique.
La communauté indienne n'était pas seule à la veillée d'Albert Allamele, mercredi soir (15 mars 2017), à la salle des fêtes, Tapis Vert de Basse-Pointe (Nord atlantique). Le dernier grand prêtre hindou selon les membres de la communauté en Martinique, a reçu un hommage à la hauteur de sa contribution à la connaissance de la communauté hindoue de Martinique. Une communauté qui perd l’un des derniers de la 3e génération des Indiens arrivés en Martinique en 1853.

Des martiniquais d'horizons divers ont tenu à rendre hommage à l'un des derniers indiens à parler le tamoul. Musique traditionnelle, indienne, chants, encens, vin, fleurs ont agrémenté la cérémonie. Une veillée malgré tout dans la joie, en dépit de la douleur. Albert Allemele avait 90 ans.
Veillée mortuaire
©M.Larade
Certains craignent qu'avec le départ d'Albert Allamele, la tradition s'étiole. D'autres affirment au contraire que les jeunes ont déjà pris la relève. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live