Alfred Marie-Jeanne demande à Emmanuel Macron d’adapter le confinement à la réalité locale et d'autoriser le "Chanté nwèl"

coronavirus
Alfred Marie-Jeanne
Alfred Marie-Jeanne, président du conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique. ©Martinique la 1ère
Alfred Marie-Jeanne, président du conseil exécutif de la CTM demande au chef de l'État, Emmanuel Macron, d'adapter le confinement à la réalité locale. Il suggère aussi "un plan de faisabilité du chanté nwel", à partir du 1er décembre 2020.
Alfred Marie-Jeanne soutient la cause du collectif qui se baptise "les Noms Essentiels". Ce collectif est constitué de représentants de plusieurs métiers. Artistes, artisans, commerçants, coiffeurs, esthéticiennes, propriétaires de salle de sport, représentants de l’évènementiel, d’activités nautiques ou restaurateurs, vivent très mal la décision du gouvernement de confiner à nouveau la Martinique.

Tous déclarent depuis leur réunion du 3 novembre 2020 à la Pointe du Bout aux Trois-Ilets, qu'ils souhaitent avant tout travailler, dans le respect des gestes barrières et de la règlementation sanitaire.
Réunion à la CTM
Rencontre entre le président du conseil exécutif et le collectif (5 novembre 2020). ©CTM
Le président du conseil exécutif de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), a reçu une délégation (jeudi 5 novembre 2020).
 

Ils sont intervenus tour à tour, pour exprimer leur détresse et révolte face à ce qu’ils considèrent une véritable injustice, alors même qu’ils avaient mis en place des protocoles sanitaires appropriés à chacune de leur profession et investis en ce sens.

Cabinet du président du conseil exécutif de la CTM

 

5OO Très Petites Entreprises et 20 000 salariés 


Le Président du Conseil Exécutif a rappelé que "la CTM avait immédiatement réagi à ce nouveau confinement, en proposant notamment l’ajustement des dispositifs d’aides d’urgence en cours".

Au nom du collectif "Noms Essentiels", Alfred Marie-Jeanne adresse un courrier du Président de la République, faisant "des propositions de mesures adaptées à la réalité martiniquaise".
 

Rétablir le couvre-feu commercial à 23 heures.

Rouvrir tous les commerces sans exception dans le respect des règles sanitaires.

 Interdire la vente d’alcool à emporter à partir de 20 heures.
  
Adapter le plan sanitaire aux activités sportives et nautiques en fonction du lieu et de la superficie d’accueil.

Autoriser la navigation de plaisance et de loisirs nautiques sous contrôle de la sécurité maritime avec demande de tests obligatoires et un cahier des charges à respecter en terme de plan sanitaire strict pour toutes les arrivées de bateaux.

Alfred Marie-Jeanne, président du conseil exécutif de la CTM.



Alfred Marie-Jeanne attend la réponse et avec lui le collectif des "Noms Essentiels" qui estime qu'il représente plus de 500 TPE (Très Petites Entreprises) martiniquaises et plus de 20.000 salariés...

Dans cette lettre à Emmanuel Macron, le président du conseil exécutif fait une suggestion qui ira droit au coeur de nombre de Martiniquais en cette période anxiogène. Il suggère un plan de faisabilité du "chanté nwel", à partir du 1er décembre 2020.     

Lire l'intégralité de la lettre.

Lettre d'Alfred Marie-Jeanne à Emmanuel Macron