Après 2 ans de mise en service, le bilan du TCSP est mitigé

transports
Arrêt de bus du TCSP
Arrêt de bus TCSP Almadies-Bo Kannal. ©PPF
C'était le 13 août 2018. Après des mois de patience, les premiers passagers ont pu s'embarquer et voyager à bord des Bus à Haut Niveau de Service du Transport Collectif en Site Propre entre le Lamentin et Fort-de-France. Deux ans plus tard, le bilan est mitigé.
Au terminus Almadies-Bo Kannal de Fort-de-France, les passagers attendent patiemment le BHNS. Deux années se sont écoulées depuis le lancement du Transport Collectif en Site Propre. "C'est vrai, ça fait déjà tout ça ?", constate une utilisatrice. 
 

1 306 383 validations entre août 2018 et juillet 2020


Le long bus articulé s'arrête à la gare puis après quelques minutes de patience supplémentaire, les portes s'ouvrent. Ce nouveau mode de transport de 5h30 à 19h30 qui s'étend entre Fort-de-France et le Lamentin, a été adopté au fil des mois par de nombreux Martiniquais qui l'utilisent de façon quotidienne ou occasionnelle. 
 

Ah oui, c'est bien ! C'est une bonne chose, ça nous dépanne. Maintenant je n'ai plus besoin de voiture pour aller à l'aéroport, ah oui c'est très utile. Il faut le maintenir et l'entretenir aussi.

Usager

De nombreux arrêts 


Mais les usagers n'oublient pas pour autant les nombreuses interruptions de service qui ont ponctué ces deux années d'existence. 

Je ne suis pas satisfaite à 100% parce que quand il y a des droits de retrait ou des grèves, c'est autre chose.
Sinon dans l'ensemble ça va, sinon on serait à pied.
Et en ce moment il n'y a toujours pas de bus mis à disposition des usagers alors qu'eux fonctionnent.
Il y a pire, donc ça peut aller. 

Usager

Arrêt de bus TCSP avec usagers
Arrêt Pointe Simon avec de nombreux usagers du TCSP. ©PPF

Ça fait des années qu'on galère avec le TCSP, les transports, les bus, tout. Ce qui faudrait c'est au moins trois mois de gratuité, jusqu'à décembre pour compenser.
Là ça roule, mais peut-être que dans deux mois ça va s'arrêter. C'est ça le problème. 

Usager


De surcroît, des problèmes mécaniques ont également perturbé le service suite à la panne en décembre 2019, de 8 Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) sur les 14 disponible (10 en circulation et 4 de réserves).

Mais, selon le service communication de la Régie des Transports de Martinique en charge de l'exploitation du TCSP, les batteries ont été réceptionnées et sont mises en place. 5 à 7 véhicules assurent le service en ce mois d'août. Les usagers devraient retrouver un service normal (10 véhicules) d'ici au mois de septembre.
 

Une extension ? Pas pour l'instant !


Certains usagers envisagent des évolutions pour la suite. "Il pourrait juste arriver un peu plus loin parce que Fort-de-France-Lamentin, ça fait court, il pourrait arriver jusqu'à Schoelcher ou dans l'autre sens un peu plus loin que le Lamentin", explique une utilisatrice.

Le Transport Collectif en Site Propre qui compte 18 stations sur deux lignes, A vers Carrère et B vers Mahault, a pour objectif de s'étendre au-delà du centre. Des études pour des extensions dans le nord-caraïbe et le sud ont été réalisées. Cependant, le trajet reste pour l'instant, limité aux territoires de Fort-de-France et du Lamentin. 
Le TCSP en 2 ans
La fréquentation entre 2018 et 2020 en fonction du nombre de titres validés dans les BHNS :

352 851 validations de août à décembre 2018

773 200 validations de janvier à décembre 2019 

180 332 validations de janvier à mars et de mai à juillet 2020

Soit un 1 306 383 validations entre août 2018 et juillet 2020. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live