publicité

Après la course-poursuite mortelle à Fort-de-France, le préfet apporte son soutien aux forces de sécurité

Suite à la course-poursuite de ce mardi (6 août 2019) qui a coûté la vie à un jeune homme, après que ce dernier a blessé un policier, le préfet apporte son soutien aux forces de l'ordre.

Des policiers en mission à Fort-de-France (au centre le préfet de Martinique Franck Robine). © FB police nationale
© FB police nationale Des policiers en mission à Fort-de-France (au centre le préfet de Martinique Franck Robine).
  • Par Guy Etienne
  • Publié le
C’est dans ce contexte que le préfet de Martinique, réagit dans un communiqué de presse. Ces dernières 48 heures, à deux reprises, rappelle Frank Robine, les forces de sécurité ont été confrontées à des situations qui les ont contraintes à faire usage de leurs armes.
 

Deux interventions délicates pour les forces de sécurité


Dans la nuit du lundi 5 au mardi 6 août 2019, dans le centre-ville de Fort-de-France, un individu armé a ouvert le feu sur les policiers, blessant l’un d’entre eux, pour s’opposer à son interpellation. Les tirs de riposte ont entraîné la mort du jeune homme.Durant le week-end, dimanche 4 août 2019 en fin d’après-midi, dans le secteur de Trinité-Robert, un automobiliste a forcé un contrôle de gendarmerie, puis percuté trois motards de l’escadron départemental de sécurité routière, qui ont dû ouvrir le feu pour se protéger précise la préfecture.
 

Frank Robine solidaire des policiers et des gendarmes


Le préfet renouvelle donc son soutien aux militaires de la gendarmerie et aux fonctionnaires de la police.

Ils assurent dans un contexte très difficile, une présence permanente, nuit et jour sur la voie publique, pour lutter contre les délinquants et garantir la sécurité de nos concitoyens en Martinique.

De son côté, le parquet, qui s'est rendu sur les lieux du drame ce matin à Fort-de-France, a saisi la Police Judiciaire des chefs de tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l'autorité publique et l'Inspection Générale de la Police Nationale sur les conditions d'ouverture du feu, compte tenu du décès du tireur.
 

Sur les réseaux sociaux, les réactions sont passionnées

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play