Les artisans-glaciers amènent de nouvelles saveurs

artisanat
Glace
©Pixabay
Minoritaires comparativement aux marchands de glaces traditionnels, les glaciers "chercheurs" rencontrent désormais un grand succès en Martinique. Leurs recettes originales plaisent aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises.
Ne parlez plus de "sorbet au coco ou à la goyave", mais de "glace coco-patate douce", "gingembre-cannelle", ou au "piment doux". Des parfums originaux qui font actuellement fureur en Martinique. Ils sont l'œuvre d'artisans-glaciers à l'imagination débordante.

Des produits variés et originaux

Preuve de la professionnalisation du marché et même si les artisans-glaciers ne se comptent encore que sur les doigts d'une main, leur nombre a doublé par rapport à il y a dix ans en Martinique. Presque tous ont appris leur métier dans des écoles ou instituts spécialisés, très souvent en dehors de la Martinique. 
Parmi les produits qu'ils apprennent à concevoir : les glaces et les sorbets, évidemment, mais aussi des bûches, des gâteaux glacés et des entremets.

Dernière innovation locale en date : des glaces sans lactose, destinées aux nombreuses personnes souffrant d'intolérance au lactose.

Une activité juteuse

Un savoir-faire reconnu sur le plan national et international. Certains de ces chercheurs ont exposé et ont même été distingués lors de foires et de salons. Pas étonnant, dès lors, que leurs créations soient deux fois plus chères que des glaces "normales". En tout cas, ces "artistes", si on peut les appeler ainsi, n'ont pas à se plaindre, financièrement parlant. Qu'ils travaillent seuls ou avec des employés, les glaciers que nous avons interrogés disent vivre correctement de leur métier. Ou plutôt de leur passion. Aucun d’entre eux ne regrette d'avoir embrassé cette carrière. "Je ne me vois pas faire autre chose", nous a avoué l'un de ces professionnels.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live