martinique
info locale

"En ce moment c'est le carême, que les martiniquais me crucifient, ils ont 40 jours pour le faire"

France
Palandri/Bredas
Murielle Palandri, pdg de Datex et Jean-Charles Bredas, chef-cuisinier ©Outremer 1ère
Le chef-cuisinier Jean-Charles Bredas, critiqué pour avoir accuelli chaleureusement Marine Le Pen cette semaine au salon de l'agriculture se défend. "Si les Martiniquais pensent que partager avec une intelligence humaine, quelle que soit la personne, alors qu'ils me crucifient".
Au moins deux personnalités de Martinique sont critiqués sur les réseaux sociaux après avoir posé avec Marine Le Pen, lors du salon de l'agriculture cette semaine à Paris. D'abord Murielle Palandri, dirigeante de la société Datex Martinique. "Quand on expose dans un salon on s'expose à recevoir tout le monde. Moi ma préoccupation c'est de mettre en avant le produit de l'agriculture martiniquaise", assure-t-elle.

Le chef-cuisinier martiniquais Jean-Charles Bredas, est aussi critiqué pour avoir accueilli chaleureusement Marine Le Pen. Il s'en défend et s'adresse à ceux qui le jugent : "En ce moment c'est le carême, alors si les Martiniquais pensent que partager avec une intelligence humaine, quelle que soit la personne, alors qu'ils me crucifient. Ils ont 40 jours pour le faire". 
Publicité