Céregmia : le gouvernement efface la dette de l'université de Guyane

justice
université de Guyane
Céregmia : arbitrage favorable pour l'université de Guyane ©Guyane 1ere
Aucun effort ne sera demandé à la Guyane pour éponger la dette du Céregmia. Le gouvernement a effacé la dette de l’université de Guyane d'un montant de 500.000 euros. Elle ne figure pas dans les propositions d’arbitrage financier du budget du pôle guyanais.
L’université de Guyane ne paiera pas la somme de 500.000 euros pour éponger une partie de la dette contractée par le Céregmia. Les conseilleurs territoriaux de Guyane avaient voté une motion contre le paiement d’une partie de la dette du laboratoire de recherche basé en Martinique, rattaché à l’ancienne université des Antilles-Guyane. 

Dans ce dossier les élus guyanais ont mis en avant que les budgets étaient totalement gérés aux Antilles et ils parlaient d’une injustice. Les parlementaires guyanais ont écrit au ministre de l'enseignement supérieur en mai dernier. "Il n’était pas question de payer les errances du Céregmia" déclare le sénateur Antoine Karam. Les élus ont réclamé un arbitrage de Paris sur ce dossier.

La réponse figure dans les éléments du budget de l’université de Guyane. Richard Latanier le président de l'université de Guyane a reçu les arbitrages financiers et dans le document ne figure pas de remboursement de la dette du laboratoire Ceregmia par la Guyane.

Reportage Télé-Guyane : Claire Giroud - Franck Fernandes
Dette Céregmia le gouvernement tranche en faveur de l'Université de Guyane

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live