publicité

Le chef de la droite, Yan Monplaisir, réaffirme son soutien à l'indépendantiste Alfred Marie-Jeanne

Pour la gestion de la CTM, le chef de la droite Yan Monplaisir, renouvelle son engagement auprès d'Alfred Marie-Jeanne, le chef indépendantiste, au lendemain de l'annonce de la démission du député Jean-Philippe Nilor, élu également de la majorité de la CTM.

Yan Monplaisir et Alfred Marie-Jeanne © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Yan Monplaisir et Alfred Marie-Jeanne
  • Martinique La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Au lendemain de l'annonce de la démission de Jean-Philippe Nilor du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais), Yan Monplaisir "l'allié de la droite martiniquaise" à la CTM, réagit. "Je suis pour ma part quelqu’un qui travaille au rassemblement des martiniquais, donc c’est toujours avec peine que j’apprends qu'au lieu de se rapprocher, il y a des divisons. C'est un triste constat. Je ne veux pas savoir qui a raison, qui a tort (...) Pour ma part, je pense que ce qui est important c'est que l'on soit loyal les uns vis-à-vis des autres. On ne peut pas toujours être d’accord et quand on n’est pas d’accord, il faut le dire mais l’exprimer avec clarté"...

Audio Monplaisir

 

Pas de remise en cause de l'accord de gestion à la CTM


Yan Monplaisir, l’ancien chef de file de "Ba péyi’a an chans", se désolidarisait pourtant en octobre 2017 de la majorité à laquelle il appartient. Depuis, il a semble-t-il fait la paix avec Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif de la CTM. "J’ai signé au nom du mouvement que je dirige, un accord avec Alfred Marie-Jeanne, nous sommes cosignataires, c’est donc avec lui que j’ai pris un engagement, lui et moi sommes garants de cet engagement. Ça (la démission de Jean-Philippe Nilor, ndlr), ne change donc rien à notre accord". 
  1 536 078 514

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play