Le chef d’entreprises martiniquais Alain Huyghes Despointes est mort

société
A. H Despointes
Alain Hugues-Despointe ©Martinique 1ere
L’homme d’affaires béké, Alain Huyghes-Despointes, est décédé à l’âge de 94 ans. Mandataire de plusieurs sociétés en Guadeloupe et en Martinique, il avait suscité une vive polémique en 2009, en parlant des "côtés positifs" de l’esclavage.
Alain Huyghes-Despointes né en 1926 est décédé, hier (vendredi 28 août 2020), selon ses proches.
Cet industriel a notamment dirigé des entreprises spécialisées dans la fabrication de glaces, de jus de fruits, de confitures, ou encore dans la location-vente de biens matériels et immobiliers en Martinique et en Guadeloupe.
 

"Les côtés positifs" de l’esclavage


En 2009, dans un documentaire intitulé "les derniers maîtres de la Martinique", diffusé sur la chaine Canal+, Alain Huyghues-Despointes avait évoqué "les côtés positifs" de l’esclavage, et défendu l’eugénisme béké afin de "préserver la race".

Ces déclarations avaient suscité beaucoup de colère dans l’île et au sein même de sa communauté.
 

Les propos d'Alain Huygues-Despointes sont inacceptables et je les condamne totalement. (...)

L'homme que je suis, béké certes, mais martiniquais d'abord, a toujours été hautement conscient de l'importance du rôle de chacun dans le dialogue et la compréhension entre nos différentes communautés.

(Bernard Hayot - 17 février 2009)
Source : Zinfos974 


Poursuivi devant les tribunaux pour apologie de crime contre l’humanité, Alain Huyghues-Despointes a été condamné en première instance puis en appel, avant d’être réhabilité par la cour de Cassation en 2013.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live