Chloredéconémie enfin gratuite et sans prescription pour tous les travailleurs agricoles de Martinique

santé
Chlodécone / défilés
Images de défilés de rue contre l'empoisonnement à la chlordécone (illustration) ©Capture Facebook "Lyannaj Pou Dépolyé Matinik" / DR

Le "Collectif des Ouvriers Agricoles Victimes des Pesticides" a finalement obtenu pour les personnes les plus exposées, la gratuité du dépistage à la chlordécone sans prescription médicale, comme l’exigeait l’ARS. 7000 travailleurs des champs sont concernés.

Ce weekend, les ouvriers agricoles et leurs soutiens ont défilé à Fort-de-France et à Paris pour réclamer "justice et réparation", après avoir été exposés durant des années à la nocivité des pesticides dans les champs agricoles.

Parmi leurs revendications, figure la gratuité du dépistage du taux de chloredécone dans le sang. Au début du mois de mars 2021, l’Agence Régionale de la Santé a établi un calendrier de mise en œuvre de ces tests, prenant en compte également les bénéficiaires du programme des Jardins Familiaux (JAFA), ainsi que les femmes enceintes et les nouveaux nés.

Gratuit et sans prescription médicale

 

Mais dans les faits, ce dépistage gratuit n’est effectif que depuis quelques jours d’après les personnes concernées, après que le "Collectif des Ouvriers Agricoles Victimes des Pesticides" a tapé du poing sur la table afin que la prescription médicale ne soit plus obligatoire comme le réclamait l’ARS selon l'association.

Le coup de force a payé, puisque ces prélèvements sont désormais totalement libres d’accès pour les quelques 7000 ouvriers agricoles recensés en Martinique, qu’ils soient encore en activité ou retraités. Maintenant "il faut aller encore plus loin" estime le collectif, lequel poursuit son combat afin que les conjoints et descendants puissent eux aussi bénéficier de cette gratuité.

D’autres dépistages nécessaires

 

En dehors de la chlordécone, les agriculteurs ont également en ligne de mire, un cocktail de pas moins de 60 autres pesticides utilisés dans diverses cultures en Guadeloupe et en Martinique. L'intention est ambitieuse, quand on sait que pour chaque substance active, le dépistage coûte plus de 60 euros, mais les plaignants semblent toujours aussi déterminés dans ce scandale de santé publique.

Samedi 10 avril 2021, un nouveau rassemblement des associations et collectifs militants est prévu à Fort-de-France, à l’instar de la manifestation du 27 février dernier, sur le même thème.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live