CHU de Martinique : renfort de l’armée avec une cinquantaine de spécialistes et 10 lits de réanimation

hôpital
Renfort armée / COVID / CHU
Base aérienne d’Orléans : des renforts médicaux des forces armées en partance pour la Martinique. ©Dimitri CHASTAN / armée de l'Air et de l'Espace
La situation critique du CHUM face à la réalité de la Covid-19 a contraint l’hôpital à appeler l’armée en renfort. Ce lundi 02 août 2021, plusieurs spécialistes ont quitté la base aérienne d’Orléans à destination de la Martinique, avec une cargaison de matériel dont 10 lits de réa.

Le nombre de cas positifs au coronavirus explose au Centre Hospitalier Universitaire de Martinique. Le service de réanimation est saturé et des tentes d’accueil ont été installés en fin de semaine dernière, pour tenter de réguler au mieux le flux de malades atteints par la Covid-19.

Face à cette situation tendue, l’hôpital public a dû faire appel à des renforts de l’armée. Une cinquantaine de spécialistes, dont des médecins réanimateurs, vont être mobilisés.

Ce déploiement s'effectuera en deux temps.

 

Un premier temps, le 2 août, où nous allons projeter tout le matériel avec une première série de 36 spécialistes.

Et puis un complément le 7 août, avec le reste des spécialistes.

 

L'objectif, c'est que l'ensemble soit pleinement opérationnel à partir du 8 août.

(Colonel Pascal Lanni - porte-parole du chef d’état-major des armées sur France Info)

 

Dans leur cargaison, 10 lits de réanimation et du matériel d’appoint.

Cargaison renforts CHU / Covid / Coronavirus
Cargaison des renforts médicaux des forces armées dédiée au CHU de Martinique, au départ de la base aérienne d'Orléans (lundi 02 août 2021). ©Dimitri CHASTAN / armée de l'Air et de l'Espace

Avec un contexte fortement défavorable : équipes épuisées, période de congés (bien mérités…), taux de vaccination encore bien trop faible, l’hôpital est déjà fortement impacté. Face à cette situation, il a dû se réorganiser (…).

 

L’accroissement rapide du besoin va dépasser les capacités de médecine et de réanimation du CHU et ce, au détriment du traitement des patients porteurs d’autres pathologies.

Des hospitalisations reportées

La situation nous contraint à déprogrammer des interventions chirurgicales et reporter certaines hospitalisations, tout en garantissant les urgences, la cancérologie.

 

Nos soignants, ceux appelés "les soldats" et applaudis tous les soirs à 20h il y a encore quelques mois, se voient désormais confrontés au dilemme de prendre en charge une catégorie de malades plutôt qu’une autre.

(Direction du CHU de Martinique)

 

Le CHUM avait déjà lancé il y a quelques jours un appel à des soignants volontaires, y compris des retraités, pour venir en aide aux équipes en activité. Mais la situation s’est encore aggravée, d’où le soutien de l’armée.

Les renforts médicaux des forces armées n’en sont pas à leur première mission, puisqu’ils avaient déjà été déployés notamment en Guyane durant deux mois, ce qui a permis la prise en charge de 50 patients gravement atteint par la Covid-19.

Avion militaire / CHUM / Covid / Coronavirus
Avion militaire au départ de la base aérienne d'Orléans à destination de la Martinique avec des renforts médicaux et du matériel à son bord (02 août 2021). ©Dimitri CHASTAN / armée de l'Air et de l'Espace

L’avion militaire est arrivé en fin de journée ce lundi 02 août 2021, à l’aéroport international Aimé Césaire du Lamentin.