Coronavirus Covid-19 : le comité martiniquais du tourisme modifie ses programmes

coronavirus
Coronavirus : le CMT reporte ou annule certains salons
©CMT
Les actions du CMT sont redéployées face au Covid-19. Suite à la décision du 29 Février 2020 du gouvernement français et des autorités de santé d’interdire tout rassemblement de plus de 5 000 personnes en milieu confiné, plusieurs salons sont annulés ou reportés. 
Suite à l'épidémie de coronavirus Covid-19 dans le monde, pour l'heure 100 000 personnes infectées et aux recommandations du gouvernement français et des autorités de santé d’interdire tout rassemblement de plus de 5 000 personnes en milieu confiné, plusieurs salons sont annulés ou reportés. 
 

Les salons reportés ou annulés 

 

Le Salon Destination Nature à Paris du 12 au 15 mars (annulé).
La Campagne TV France et Belgique (reportée en partie).
La Foire de Paris du 30 avril au 11 mai (maintenue).
Le Salon du Voyage et des Vacances en Martinique du 13 au 15 mars (maintenu).
Partez en Vacances en Martinique (maintenu).
Le salon Seatrade Miami du 20 au 23 avril (maintenu).
Le Salon Aventure et Plein Air à Montréal les 4 et 5 avril (maintenu).
L'ITB Berlin du 04 au 08 mars (annulé).
Maintien des voyages de presse programmés. ​

En France 613 personnes contaminées et 9 personnes décédées

 

L’Assemblée nationale n’a pas été épargnée par le coronavirus, après l’hospitalisation d’un député et la contamination d’un salarié de l’hémicycle. La RATP a également annoncé qu’un conducteur de bus parisien avait également été contaminé par le coronavirus, après un premier cas concernant une agente d’une station de métro.

Une épidémie est de toute façon inexorable a déclaré jeudi 5 Mars 2020 Emmanuel Macron.


Dans l'hexagone, la phase 3 devrait  « entre quelques jours et une ou deux semaines ». Elle impliquera la suspension de transports en commun, une restriction des rassemblements et des fermetures d’écoles.
 

Quelles sont les significations des stades 1, 2 et 3 ?


Dans le stade 1 (la Martinique), l'objectif est de freiner l’introduction, puis la propagation du virus sur le territoire. Il s'agit de détecter le plus rapidement possible les premiers cas et de les isoler. 

Dans le stade 2 (l'hexagone), le  passage au stade 2 prend acte de la multiplication des cas.
Il s'agit de «retarder la propagation» pour gagner du temps et de laisser au système de santé le temps de se préparer au stade 3 la phase épidémique.

C'est ce qu'a fait le gouvernement en décrétant l’annulation des manifestations publiques de plus de 5000 personnes dans des lieux confinés ou encore lorsqu'il réquisitionne les masques respiratoires pour les réserver aux personnels de santé ou aux personnes atteintes.

Dans le stade 3, la maladie atteint son pic et cela peut durer de huit et douze semaines. Le virus circule partout dans le pays.
L’ensemble du système de santé est mobilisé pour lutter contre elle.

Tous les établissements sanitaires, en plus des établissements références, doivent pouvoir la diagnostiquer et prendre en charge les patients. Ils doivent établir quelles sont leurs capacités d’accueil des malades. Les hospitalisations qui peuvent être différées sont reportées.

L’hospitalisation est réservée aux cas les plus graves.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live