Coronavirus : les marchés rouvrent progressivement en Martinique par dérogation

coronavirus
Marché couvert du François (18 avril 2020)
Echanges entre une marchande et sa cliente au marché couvert du François ©Ville du François
Au François comme à Sainte-Marie, les marchés de fruits et légumes reprennent vie petit à petit depuis ce samedi 18 avril 2020. Les gestes barrières étaient de rigueur et les marchands se sont équipés de masques et de gants.
Le 30 mars 2020, le ministre de l’agriculture (Didier Guillaume) a annoncé la réouverture cette semaine d’un quart des marchés alimentaires couverts ou de plein air situés dans les bourgs de taille moyenne ou les petites localités. Ces remises en service étaient soumises à des dérogations accordées par les préfets, sur demande des maires, et il fallait respecter des protocoles sanitaires stricts.
Les tables du marché couvert du François (18 avril 2020)
Nettoyage des tables au marché couvert du François ©Ville du François
 

Conditions respectées au François


Ce samedi 18 avril 2020, les fruits et légumes étaient donc à nouveau sur les étals au marché couvert du François durant toute la matinée. Les huit marchandes qui ont répondu à l'invitation étaient pourvues de masques et de gants derrière les tables régulièrement nettoyées. La distanciation sociale vis-à-vis des chalands a également été observée.
Distanciation sociale au marché du François (18 avril 2020)
Distanciation sociale au marché du François ©Ville du François
Pour effectuer leurs achats, ces clients ont dû emprunter une entrée et une sortie unique, sous la vigilance d’agents municipaux. Cette réouverture intervenait après un mois d’inactivité, à la satisfaction des vendeurs et des habitués de ce marché, lequel sera désormais ouvert les mardis et samedis de 7h à 12h.

Même discipline des consommateurs et des marchands au nord atlantique, dans la ville de Sainte-Marie, où s’est tenu sur le front de mer le Marché Agricole du Nord Atlantique (le MANA). Mais les exposants faisaient grise mine à cause des pertes et de la sécheresse.

(Re)voir le reportage d’Irène Émonide et Marc-François Calmo
Les Outre-mer en continu
Accéder au live