Coupures d'eau : 160 abonnés traînent Odyssi devant la justice

eau potable
eau robinet
©DR
160 abonnés pour le moment ont saisi pas moins de 7 avocats pour représenter leurs intérêts contre la société Odyssi. Pour le droit à l'eau, le respect de la dignité humaine, ces avocats assignent en référé d'heure à heure Odyssi pour rétablir l'eau au robinet des usagers du Lamentin. 
Sept avocats, pas moins pour défendre le droit de 160 abonnés d'Odyssi à disposer de l'eau courante comme le prévoit leur contrat d'abonnement. 

Excédés par les coupures d'eau incessantes depuis plusieurs mois, fragilisés par la situation de crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus, fatigués par l'absence de réponse à leurs innombrables posts sur les réseaux sociaux et après avoir protesté en manifestant dans leur voiture devant la préfecture, 160 abonnés principalement du Lamentin ont donc saisi sept avocats pour représenter leurs intérêts. 

Une procédure accélérée a été mise en place. Un référé d'heure à heure soumis à l'autorisation préalable du tribunal. C'est chose faite. 
 

Nous demandons à ce que le réseau soit rétabli à minima sous astreinte financière. À défaut, que 150 litres d'eau potable soient distribuées tous les jours à chaque abonné. Nous demandons également l'indemnisation du préjudice subi.


Demain (mercredi 6 mai 2020), à 10 h, les avocats de ces usagers se retrouveront face à ceux d'Odyssi devant le tribunal judiciaire de Fort-de-France. 
 

De nombreuses situations dramatiques seront évoquées devant les juges. Nous serons obligés de rentrer dans des détails sordides. Quand on a un domicile qui par manque d'eau sent l'urine, que la vaisselle s'accumule, que vous devez laver vos enfants et respecter les mesures d'hygiène barrière liées à l'épidémie de coronavirus ... comment voulez-vous vous sentir respecter en tant qu'être humain?

- Maître Ludovic Romain. 


Nous demandons expressément "de faire cesser immédiatement le trouble manifestement illicite causé par l'absence de distribution d'eau d'Odyssi malgré le fait qu'ils aient un contrat d'abonnement " ajoute Me Ludovic Romain.

Chacun a besoin d'eau chez soi, le droit à l'eau est un droit élémentaire qui fait partie de la dignité de la personne humaine. 

Contacté, la société Odyssi n'a pour l'heure (mardi 5 mai 18 h 45) pas donné son point de vue. 

Me Ludovic Romain, Me Fabrice Merida, Me Nathalie Nadir, Me Georges-Emmanuel Germany, Me Alban-Kevin Auteville, Me Louis-Philippe Sutty, Me Alik Labejof-Lordinot représentent ce collectif d'usagers.