COVID-19 en Martinique : tour en yoles et tour cycliste en sursis

coronavirus
Cycliste / yoles rondes / cyclisme
Cyclistes et yoles en compétition (images d'illustration). ©Capture Facebook Comité Cycliste Régional de Martinique / Fédération des Yoles Rondes de Martinique / Passifoto
En Martinique, un nouveau pic de la Covid-19 a été observé ces derniers jours, ce qui pourrait perturber certaines manifestations, dont le tour en yoles et le tour cycliste.

Le nombre de contaminés est reparti à la hausse cette semaine en Martinique. Conséquences : de nouvelles mesures de restriction pourraient encore être prises d’ici à mardi prochain (13 juillet 2021), au lendemain de l’intervention télévisée du Président de la République.

Emmanuel Macron doit en effet s’exprimer sur la situation actuelle, au sujet du variant indien dit "delta" (la nouvelle bête noire des autorités sanitaires) et ses conséquences. Le chef de l’État devrait évoquer également "la nécessité de se faire vacciner".

Première cible : les restaurants

 

Depuis ce samedi 10 juillet 2021, le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles, a déjà limité l’accueil dans les restaurants à partir de 23h00, en lien avec les activités nocturnes et festives, "compte tenu de l’augmentation du nombre de cas de covid-19".

Toutefois, "la vente à emporter reste autorisée au-delà de 23h00 dans le respect des règles sanitaires". Le préfet du territoire précise encore qu’il poursuit les concertations et "adaptera les mesures sanitaires en fonction de l'évolution épidémiologique".

Tour en yoles… tour cycliste… ?

 

Dans ce contexte, pour les deux principales manifestations sportives des grandes vacances (tour en yoles et tour cyclistes), c’est l’expectative.

Pour la fédération des yoles rondes, son président Alain Richard affirme "maintenir pour l’instant le calendrier tel qu’il a été arrêté" avec les autorités.

Officiellement, à ce jour, on fait le tour, avec départs et arrivées au large, mais sans le village et sans le podium habituel.

 

Je dois rencontrer les présidents d’associations ce dimanche (11 juillet 2021) et on verra après comment les choses vont évoluer.  

(Alain Richard – président de la Fédération des Yoles Rondes de Martinique)

 

 

Tour / yoles rondes 2021
Calendrier du tour de Martinique en yoles rondes, édition 2021 ©Capture Facebook Fédération des Yoles Rondes de Martinique / DR

 

Quant à Alfred Défontis, le président du Comité Régional Cycliste, il retient son souffle, après plusieurs désillusions.

On n’a aucune certitude pour le moment, alors que le tour doit normalement se dérouler début août, mais là, je ne peux rien annoncer pour le moment.

J’ai dit aux sponsors qu’on attend de voir comment le virus va évoluer et les mesures qui iront avec.

 

Le tour de Guyane auquel nous devions participer après le nôtre, a déjà été annulé. Celui de la Guadeloupe est reprogrammé fin octobre prochain.

 

Chez nous, en prévision, fin septembre ce sera "les trophées de la Caraïbes" et "la route de Martinique" est prévue mi-octobre (...). Donc nous croisons les doigts.

 

Ce que je redoute en fait, c’est de démarrer la compétition et être contraint de l’arrêter brusquement à cause de la pandémie…Par conséquent, rien n’est décidé pour le moment.

En attendant, j’envisage les championnats à la place du tour et le calendrier de juillet continu.

(Alfred Défontis - président du CRC de Martinique)

 

Le festival de Fort-de-France se poursuit

 

En ce qui concerne le festival culturel de Fort-de-France, autre temps fort des vacances (actuellement en cours), pas de changement à signaler, sauf si un couvre-feu devait être instauré d’ici à la fin de la programmation.

Aucun changement.

Pour les spectacles en salle ont avait déjà limité la jauge à 65%, or c’est 75 maximum, donc on était déjà dans les clous.

 

Pour tous les rendez-vous prévus en plein-air, on demande aux spectateurs d’amener leur siège et on va en ajouter si nécessaire. On avertit aussi les gens lors des réservations (…).

Si jamais on devait instaurer un couvre-feu, on pourra rapprocher les horaires (…).

 

Et avant d’accéder aux différents sites, il y a prise de température et distribution de gel hydroalcoolique. 

Bien sûr, les gestes barrières sont de rigueur.

(Michelle Mondésir – responsable de la communication du festival)

 

Programme du Festival culturel de Fort-de-France, édition 2021.

 

À propos du dangereux "delta"

 

Le variant indien est réputé comme étant "beaucoup plus transmissible" et il est désormais l’objet d’une diffusion rapide dans le monde entier, notamment dans certains pays européens comme le Royaume-Uni ou le Portugal.

Selon le conseil scientifique Covid-19 en France, ce variant représente "40% des nouvelles contaminations en France métropolitaine et sa présence est hétérogène selon les territoires".

De manière réaliste, une nouvelle vague due au variant Delta doit être collectivement anticipée.

 

Elle ne pourra pas être complètement absorbée par le niveau élevé de la vaccination, qui reste encore insuffisant au sein de la population, pour assurer une protection collective efficace.

 

Des mesures prises maintenant peuvent limiter cette nouvelle vague et ses effets.

(Avis du conseil scientifique rendu public le 6 juillet 2021)

 

Cette même instance estime aussi que la vaccination en Outre-mer "est encore trop faible".

Une introduction du variant Delta sur ces territoires trop faiblement vaccinés, pourrait induire une nouvelle augmentation d’incidence en raison de la transmission accrue du variant (…).

 

La période des congés voit de nombreux touristes ou familles venir dans ces territoires, augmentant ainsi le risque d’introduction du variant Delta.

(Conseil scientifique Covid -19)

 

"Il est donc important de tester au maximum la population arrivant sur ces territoires et de suivre précisément l’évolution du variant Delta" ajoutent encore les spécialistes qui recommandent donc, une "accélération de la vaccination, dans l’ensemble des territoires d’Outre-mer".