Crise sociale en Martinique : la préparation des négociations avance

social
61a2da4fe156a_inter.jpg
Réunion de préparation des négociations à la préfecture (samedi 27 novembre 2021). ©Stéphanie Octavia
Les dirigeants de l'intersyndicale qui sont à l'origine de la grève générale, ont trouvé un accord de méthode avec le préfet et le président du conseil exécutif.

Samedi matin (27 novembre 2021) à la maison des syndicats, tous les représentants du mouvement sont présents. Le sujet du jour ici c’est le travail des futures commissions de négociations.

7 commissions pour aborder la crise

Les négociations sont très attendues par la population. Les 7 commissions ont déjà été formées (santé, jeunesse, vie chère - carburant - gaz, transport, chlordéconémie, pêche, culture).

Dans une salle de la préfecture, le préfet Stanislas Cazelles, Serge Letchimy, le président du conseil exécutif et le conseiller exécutif David Zobda participent à la rencontre avec l’intersyndicale.

Tous doivent définir ensemble les dates de négociations et le mode opératoire.

©Martinique

Les participants ont trouvé un accord de méthode dans la soirée, pour un début des négociations lundi prochain (29 novembre 2021).

Cet accord fixe la date, le lieu et la composition de 7 ateliers thématiques.

Ces ateliers ont pour objectif de trouver des solutions en particulier sur les conditions de mise en œuvre de l’obligation vaccinale, sur la baisse du prix des carburants et du gaz et les aides pour y faire face, mais également pour l'investissement en faveur des jeunes, par la création d’un plan Jeunesse sur l'emploi, la formation, le logement, la culture, la mobilité et le sport.

Préfecture de Martinique