Appel à la grève illimitée lundi 22 novembre 2021 en Martinique contre l'obligation vaccinale

social
Manifestants pass sanitaire et obligation vaccinale
Manifestants contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale au Lamentin. ©Martinique la 1ère
Ce lundi, 22 novembre, vingt organisations, tous secteurs confondus (transporteurs, marins-pêcheurs, éducation, arts...) appellent à la grève générale. Treize points de revendications sont abordés, notamment en premier chef, l’abandon de l’obligation vaccinale.

Ce lundi 22 novembre, des perturbations sont à prévoir en Martinique suite à un nouvel appel à la gréve générale lancé par l'intersyndicale après celui de la semaine dernière.

Le détail de cette mobilisation n'est pas totalement dévoilé mais "il n'y a pas d’opération molokoï (opération de ralentissement) prévue, affirme Bertrand Cambusy, le secrétaire général de la CSTM et membre de l'intersyndicale. "Il y aura des actions fortes mais qui ne devront pas trop pénaliser la population", estime-t-il.

Pas de blocage à la SARA ou au port, mais les organisations faisant partie de l’intersyndicale étant majoritaires au sein de ces structures, l’activité devrait être sérieusement perturbée.

Bertrand Cambusy (intersyndicale)

Crèches, écoles, services municipaux perturbés

Justin Pamphile, le maire du Lorrain, "informe la population des fortes perturbations qui pourraient survenir au sein des services municipaux. En conséquence, les accueils (matin et soir) et la restauration scolaire ne seront pas assurés. Le Maire invite les parents et les administrés à prendre toutes les dispositions nécessaires ce jour".

"L'accueil des élèves, au même titre que les services municipaux risque d’être perturbés", selon Aurélie Nella, maire de Ducos. Il est demandé aux parents de rester attentifs afin de prendre toutes les dispositions. Renseignements : 0596 56 13 22 (caisse des écoles).

Des perturbations sont à prévoir dans les services municipaux, y compris les crèches, les écoles, la garderie et la restauration scolaire, annonce David Zobda, le maire du Lamentin. "En cas d’ouverture d’une école, les parents doivent impérativement s’informer auprès de la direction de l’établissement des dispositions à prendre pour la journée de leurs enfants", ajoute-t-il.

Situation similaire à la mairie de Fort-de-France. Services municipaux, crèches et écoles, pourraient subir les conséquences de cet appel à la grève.

TCSP à l'arrêt

La desserte des lignes A et B est arrêtée en raison du blocage de plusieurs voies du TCSP.  D'autres lignes urbaines sont perturbées en raison des difficultés de circulation. 

Appel à la grève de 20 organisations

Au total, vingt organisations, (services publics, professionnel de santé, arts, éducation, marins-pêcheurs, transporteurs...) font partie des signataires d'un préavis comportant treize points de revendications.  

Manifestants contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale
Manifestants contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale au Lamentin (3 novembre 2021). ©Martinique la 1ère

De multiples revendications

Parmi les revendications, on retrouve notamment le retrait de l'obligation vaccinale des soignants, du pass sanitaire, de la réforme des retraites, de l’alignement des personnels "santé" de l’Education nationale sur les autres personnels de l’Education.

D'autres revendications sont également abordées, l'arrêt du développement de l'emploi précaire, l'augmentation des salaires, le prix du gaz, la vie chère, l'arrêt de la "transformation" des établissements scolaires en vaccinodromes et de la propagande pour la vaccination dans les établissements scolaires.

Concernant la santé, l'intersyndicale demande la gratuité des tests de dépistages ainsi que la prise en charge des frais de dépistage des travailleurs contaminés par la chlordécone.

Chauffeurs taxicos
Les chauffeurs de taxis collectifs sur le parking de la Pointe Simon à Fort-de-France ©Martinique La 1ère

Enfin, une ouverture d’une discussion avec les autorités compétentes concernant les taxis de place et les taxis collectifs est au programme ainsi qu'avec les artistes martiniquais concernant les problèmes inhérents à la profession pour faire valoir leurs difficultés face à la conjoncture actuelle.

Une mobilisation est prévue ce lundi 22 novembre 2021 dès 8h à la maison des syndicats à Fort-de-France.

Même si on peut redouter une opération plus importante que la semaine dernière, il semble que l'on ne s'achemine pas pour l'instant vers un embrasement de la situation sociale comme en Guadeloupe.

La décision du gouvernement de reporter en Martinique l’obligation vaccinale des soignants (schéma vaccinal complet) au 31 décembre, au lieu du 24 octobre, a peut-être joué un rôle important.