publicité

Cultiver sans pesticides grâce aux insectes est désormais possible en Martinique

La FREDON a trouvé une alternative aux produits phytosanitaires. Désormais, des insectes sont utilisés dans la lutte contre les parasites. Un bâtiment d’élevage d'insectes a été inauguré le 27 octobre, sur le site de la FREDON à Croix-Rivail (Ducos).

La FREDON Martinique (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles, mène une mission qui consiste à assurer la surveillance, la prévention et la lutte contre tout organisme nuisible, portant notamment atteinte aux végétaux. © fredon972.org
© fredon972.org La FREDON Martinique (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles, mène une mission qui consiste à assurer la surveillance, la prévention et la lutte contre tout organisme nuisible, portant notamment atteinte aux végétaux.
  • Christine Cupit
  • Publié le , mis à jour le
C’est la consécration de cinq années de recherches pour la FREDON. Aujourd’hui, il est possible en Martinique de cultiver sans pesticides, grâce aux insectes. De nombreux parasites ravagent les plantations, comme par exemple les pucerons, les mouches blanches ou encore les chenilles. La FREDON a trouvé des espèces locales, issues de la biodiversité martiniquaise.

La FREDON a développé l’élevage de deux types d’insectes : une guêpe minuscule que l’on appelle le tricogramme et une larve, surnommée le chrysope. Ces prédateurs de parasites, protègent les cultures de tomates, concombres, courgettes, melons, pastèques ou encore piments.

Un site d’élevage d'insectes à Croix Rivail 

Pour le moment, ils sont une dizaine de producteurs à avoir testé cette méthode naturelle, car c’est encore la phase expérimentale. Mais la FREDON a déjà obtenu des résultats très intéressants. Arnaud de Meillac, producteur de tomates sous serre du Morne-Rouge, a diminué son utilisation de produits phytosanitaires de 80 % et a augmenté sa production de 11%. 
 
 D’ici à l’année prochaine, la FREDON sera en mesure d’approvisionner l’ensemble de la profession agricole martiniquaise, grâce à son site d’élevage à Croix Rivail qui lui permettra donc, de passer à une phase plus importante. La protection des cultures par les insectes, est possible sous serre, en plein air, sur les grandes parcelles mais également dans les jardins. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play