martinique
info locale

"Dangereux", "inadmissible", les politiques martiniquais réagissent à la polémique Fillon

polémique
La colonisation visait à "partager sa culture aux peuples d’Afrique", estime François Fillon
La colonisation visait à "partager sa culture aux peuples d’Afrique", a estimé dans un discours, dimanche, François Fillon. ©CITIZENSIDE / Francois PAULETTO / citizenside
Les propos de François Fillon sur la colonisation et l'esclavage sont passés quasiment inaperçus dans l'Hexagone. Mais en Martinique, ils commencent à faire réagir.
"La France n'est pas coupable d'avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Nord. Non, la France n'a pas inventé l'esclavage". Ce sont les propos de François Fillon, candidat à la primaire de la droite et du centre, le 28 août dernier, à Sablé-Sur-Sarthe, lors de sa rentrée.

En Martinique, la classe politique réagit à ce discours. "C'est dangereux", pense Serge Letchimy, député de la Martinique. "Il faut condamner la banalisation de ces propos. Monsieur Fillon est en train de marcher sur les plates-bandes du Front National, comme Nicolas Sarkozy".
 

Les propos dérangent aussi à droite

"Sur la base de cette théorie énoncée par Monsieur Fillon, on pourrait dire aussi que les djihadistes qui mettent des bombes partout le font pour partager leur religion et leur culture avec d'autres. C'est inadmissible", assène Francis Carole, conseiller exécutif à la CTM.

A droite, les propos de François Fillon dérangent. "Quand des millions de personnes, pendant des décennies, ont été formés à penser qu'il y a des races supérieures et des races inférieures, il ne faut pas s'étonner que même inconsciemment, ils expriment des points de vue qui relèvent de cette philosophie", estime Maurice Laouchez, porte-parole du comité de soutien à Alain Juppé.

Regardez le reportage de Sangha Fagour et Thierry Maisonneuve : 
©martinique