Dans son nouveau titre, "Matinikozabwa", le chanteur Pôglo s'inquiète pour la Martinique et appelle à la fraternité

musique
Pôglo
L'artiste martiniquais Pôglo. ©Catherine Cayol

Citoyen du monde, artiste engagé, l'éclectique et l’atypique Pôglo produit un titre sous forme de constat : "Matinikozabwa" (Martinique aux abois). Il propose une introspection pour "revenir aux valeurs humaines". 

La propagation de la violence un peu partout sur la planète interpelle. Doit-on assister les bras croisés à des déchirements sans fin? L'artiste a un rôle à jouer. Pôglo l'a compris, il propose un titre constat "Matnikozabwa".

MATNIKOZABWA de Pôglo en ligne le 6 février 2021.

"Matnikozabwa" un véritable appel 

 

Les violences de toutes sortes (environnementale, physique...) n'apportent aucune solution. 

J'ai dit "Matnikozabwa", parce que je suis ici. J'aurais été ailleurs, Paris, Sénégal, Amérique du Sud,  j'aurais fait le même constat. En fait c'est la planète qui est aux abois. On est au carrefour des chemins. Soit l'humanité revient sur des principes de vies, des valeurs, de solidarité, de fraternité, d'amour. "one love". Si on n'emprunte pas ce chemin, c'est la perdition totale.

Pôglo

 

Pôglo un artiste toujours engagé 

 

Sa passion pour les arts remonte à l’enfance. En poursuivant ses études d’électronique, il multiplie dans sa jeunesse les expériences. Pôglo se plonge dans la poésie, découvre la peinture, fait de la percussion et se lance au théâtre.

Pôglo
L'artiste martiniquais engagé Pôglo. ©Daniel Betis

Durant les années 80, il voyage, sillonnant la Hollande, l’Angleterre et l'Afrique. Dans la ville cosmopolite de Londres, il découvre la force du reggae et dans son périple africain il prend conscience de la dimension du panafricanisme.

1981, de retour au pays natal (Martinique), il crée le groupe Pawol et se fait connaître et reconnaître. À la même période Il partage la scène  avec Linton Kwesi Johnson, Touré Kunda  et Ti Fok et se produit sur les grandes scènes en France : Francofolies, Printemps de Bourges, New Morning.

Prix SACEM (recherche et création) en 1991, l’artiste poursuit son chemin : Sortie de l'album "Pa molli" (1992), "Écho d’une goutte d’eau" (1996) "Faya faya" (1998) "Caribbean fiesta" (1999), "Real poet"  (2000).

Depuis 5 ans, il milite en accompagnant l’expression artistique de la jeunesse en milieu urbain en Martinique.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live