Déconfinement : accord de principe obtenu pour les entraînements encadrés pendant le couvre-feu

sport
Sports en Martinique
Karaté, natation, football et handball en Martinique. ©Martinique la 1ère
La préfecture de Martinique accède à la requête du mouvement sportif martiniquais. Les entraînements des différentes disciplines pourront se dérouler après 19 heures, l'heure légale du couvre-feu. Cette dérogation entrera en vigueur dans quelques jours.

C’est une victoire pour le mouvement sportif martiniquais. Après un entretien entre le représentant de l'État et le monde du sport (mercredi 20 octobre 2021), la préfecture accorde une dérogation pour la pratique sportive encadrée pendant cette période de crise sanitaire.

Un accord de principe a été obtenu pour les entraînements pendant le couvre-feu. Les derniers détails vont être réglés dans les jours à venir, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

Désormais, les pratiquants pourront se rendre aux entraînements après 19 heures (heure du couvre-feu), avec une obligation d'avoir rejoint son domicile à 22 heures. 

Le pass sanitaire reste en vigueur

 

Cette décision intervient après un courrier rédigé par plusieurs présidents de ligue.

Je suis satisfait de cette décision, notamment pour nos jeunes.

 

En effet, après une journée de cours où ils terminent à 17 heures, ils n’avaient pas le temps de venir sur les tatamis, au stade où à la piscine.

 

Désormais ils vont pouvoir venir. Cela va aussi pouvoir les occuper.

 

Avant cette décision, ils s’occupaient en restant devant les écrans où en consommant des produits illicites...Il y avait de nombreuses addictions.

 

Cette décision va aussi permettre de lutter contre l’obésité et d’éventuel problème de santé dans le futur.

Alex Badian, président de la ligue de natation de Martinique

 

Alex Badian est à l’origine de ce courrier, avec entre autres Samuel Perrault (football) et Sophie Sorrente (Karaté). Selon lui cette décision préfectorale était essentielle. 

Il refuse d'alimenter le débat sur le pass sanitaire imposé aux sportifs afin que la requête principale soit acceptée. 

Une reprise progressive

 

Outre le football qui reprendra la compétition à partir du 3 novembre avec la Coupe de France. Les autres disciplines devraient observer une période de 3 semaines de réathlétisation puis lancer enfin leurs saisons. 

La préfecture de Martinique tient à rappeler que pour pouvoir participer à une séance d’entraînement ou une compétition, chaque participant doit disposer d’un pass sanitaire et doit se soumettre au protocole mis en vigueur par chaque fédération. 

Les présidents des fédérations espèrent qu’avec cette dérogation, le nombre de licenciés va augmenter sous peine de voir certaines disciplines disparaître purement et simplement en Martinique. 

Aide financière

 

Les ligues et comités s'inquiètent de la baisse de leur nombre de licenciés. Une aide financière est envisagée pour venir en aide aux petits clubs et associations. Dans le sport amateur ces structures fonctionnent essentiellement avec des bénévoles. Un dispositif  est envisagé pour assurer la survie des associations les plus en difficultés.