Des pluies exceptionnelles du 6 au 15 novembre 2020 sur la Martinique comparables aux passages de cyclones

météo
Pluies
De fortes pluies se sont abattues sur la Martinique entre le 6 et le 15 novembre 2020. ©Pixabay
Les pluies diluviennes enregistrées sur la Martinique entre le 6 et le 15 novembre 2020 restent exceptionnelles hors cyclone ou ouragan. Elles ont provoqué des dégâts sur les axes routiers, des évacuations de maisons, des montées d'eau soudaines et des glissements de terrain.

Des cumuls de plus de 250 mm en 24 heures sont très rares hors cyclone sur notre île.
Le sol martiniquais a absorbé quotidiennement de grosses quantités d'eau suite à un épisode intense et cumulée sur plusieurs jours. Les pluies diluviennes ont  impacté les communes du Robert, de Trinité, Sainte-Marie mais aussi plus largement la Martinique.

Les quantités recueillies à Basse-Pointe Chalvet la nuit du 6 au 7 novembre 2020, avoisinent les 100mm en 1 heure (97mm).

Elles peuvent ainsi être considérées comme exceptionnelles hors cyclone. Les intensités horaires de pluies lors de ce type d’épisode correspondent à ce que l’on peut enregistrer lors de passages de cyclones pluvieux.

Éboulement
Éboulement quartier Cosmy à Trinité (Samedi 7 novembre 2020). ©Mairie de Trinité

À titre d'exemple nous avions 103 mm à Sainte-Anne au passage de l'ouragan Dean, 105 mm avec le cyclone Edith en 1967 et 150 mm (record) apporté par les pluies diluviennes de la tempête tropicale Dorothy. 

La commune de Sainte-Marie a été la plus arrosée de l'île du 6 au 15 novembre 2020 avec 522 mm mesurés sur l’épisode à la station météo de Pérou. Les communes du Gros-Morne et du Marigot ont approché les 500 mm pendant cette même période et de durable à localement intenses, les cumuls dépassent souvent 400 mm sur le Nord-Atlantique.

Jean-Noël Degrace, chef de centre à Météo France Antilles Guyane.


Exceptionnel, rare ou de saison ? 


Des cumuls à plus de 250 mm en 24 heures sont très rares hors cyclone. On peut noter 269 mm en avril 2013 et même 292mm en novembre 1987 à Macouba, 282 mm en mai 2004 à Sainte-Marie.

Les premières pluies se sont produites dans la nuit du 6 au 7 novembre 2020, de façon très localisée (Nord-Atlantique) bien avant l'arrivée de l'onde tropicale n° 48.
Jean-Noel degrace
Jean-Noël Degrace, chef de centre à Météo France Antilles Guyane. ©Martinique la 1ère

Les cumuls sur ces communes en quelques jours, sont supérieurs aux moyennes mensuelles c'est à dire des cumuls supérieurs aux quantités de pluie que l’on peut attendre en moyenne pour un mois entier de novembre ... qui est lui-même statistiquement le mois le plus pluvieux de l’année en Martinique.

Ces premières pluies sont liées à une mise en phase entre une atmosphère presque équatoriale, chaude et humide,  poussée par des vents de sud dans les couches proches de la surface et une perturbation froide de très haute altitude (7000-10000m ) descendant des latitudes Nord.

Jean-Noël Degrace

Radar
image radar Météo France du 9 novembre 2020 ©Météo-France
À partir du lundi 9 novembre au soir, des bandes pluvio-orageuses s’organisent et donnent à nouveau des intensités de pluies remarquables et de forts cumuls sur le centre et Nord-Atlantique en Martinique.

Le 11 novembre au matin, entre 6 et 9h, un nouvel amas actif va donner des pluies intenses mais cette fois davantage sur le Centre Ouest de la Martinique. Les averses se déversent sur le Gros-Morne (77mm), Saint-Joseph (81mm),  Fort-de-France (82 mm), Schœlcher ….même si Sainte-Marie est une nouvelle fois concernée par ces pluies (59mm) !
RN1 coupée
Sainte-Marie : La RN1 coupée suite aux fortes pluies. ©Fabienne Leonce
Le 12 novembre, les pluies sont moins fréquentes et intenses et les cumuls restent modérés. On note 21mm au Gros Morne, 16mm au Lorrain et à Fort de France, 14mm au Marigot et 13mm à Trinité. Mais le 13 novembre au soir, c’est à nouveau le centre de la Martinique qui est touché par des pluies intenses, qui ne dureront que 2 ou 3 heures.
 

L'état de catastrophe naturelle reconnu pour sept communes


La pluie, a été un élément déclencheur sur un sol argileux propice aux glissements de terrain. Le réseau routier est surtout impacté sur la RN1 au niveau de Fonds Saint-Jacques à Sainte-Marie par un affaissement de terrain. 

Des personnes se retrouvent aujourd'hui sans toit, hébergés par des membres de leurs familles ou par les mairies qui sont venues à leurs secours pour une solution temporaire. Entre 150 et 200 habitations selon un recensement provisoire, sont détruites dans le nord atlantique.
intempéries bilan
©DR
L'activité économique portée par la banane souffre aussi de la destruction du réseau routier. Les coûts supplémentaires seront reportés sur le prix de vente.

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a annoncé mardi 17 novembre 2020 que l'état de catastrophe naturelle serait décrété pour plusieurs communes de Martinique.
 

#BilanPluieNovembre2020 ⛈ #martinique Après les pluies exceptionnelles enregistrées sur la Martinique entre le 6 et le...

Publiée par Météo-France Antilles-Guyane sur Vendredi 20 novembre 2020
Les Outre-mer en continu
Accéder au live