L'état de catastrophe naturelle décrété pour plusieurs communes de Martinique et de Guadeloupe

intempéries
Le Marigot : des maisons impactées par les intempéries
Le Marigot : des maisons impactées par les intempéries. ©Christine Cupit
Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a annoncé mardi que l'état de catastrophe naturelle serait décrété pour plusieurs communes de Martinique et de la Guadeloupe, frappées par de fortes intempéries ces derniers jours.
"La solidarité nationale sera évidemment au rendez-vous pour cette catastrophe très douloureuse pour la Martinique, la Guadeloupe, pour l'ensemble de la Nation française", a affirmé le ministre à l'Assemblée nationale, en réponse à une question du député de Martinique Serge Letchimy (apparenté PS).
"Votre question est précise, ma réponse le sera tout autant", a affirmé M. Lecornu. "Est-ce que nous allons prendre la procédure dite de catastrophe naturelle ? La réponse est oui", a-t-il assuré.

Le ministre a d'ailleurs précisé que l'examen des dossiers déposés par les communes touchées par les intempéries se ferait "cet après-midi par la direction générale de la sécurité civile".
 


5 communes concernées en Martinique, 7 en Guadeloupe

Pour la Martinique, il a détaillé les noms des communes qui avaient déjà déposé les dossiers. Il s'agit de Gros Morne, Sainte-Marie, Le Marigot Le Robert et La Trinité. Pour la Guadeloupe, il a précisé que sept communes avaient entrepris la même démarche sans en donner les noms. Sébastien Lecornu a précisé que "le fonds de solidarité pour l'Outre-mer, qui dépend de mon ministère, pourra être sollicité pour les différents biens qui ne sont pas assurés".

Les intempéries ont provoqué à la Martinique des montées des eaux impressionnantes et des affaissements de sols, endommageant une partie du réseau routier. Le préfet Stanislas Cazelle avait lancé dès jeudi la procédure de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. En Guadeloupe, le passage d'une onde tropicale a également provoqué des inondations, avec des dégâts matériels.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live