Deux morts par balles pendant le carnaval caribéen de New York

caraïbes
La police assure la sécurité du carnaval de Brooklin (2016)
>>> 34 000 policiers mobilisés pour assurer la sécurité d'un million de personnes ©David Slotnik via Flickr
Malgré un succès grandissant, le carnaval antillais de New York a été à nouveau entaché par la violence. Une fusillade a éclaté pendant la parade matinale du Jou Ouvert faisant deux morts et deux blessés graves.
Au moins un million de personnes se sont rassemblées à New York, dans les rues de Brooklyn, dimanche dernier (5 Septembre) pour participer au West Indian Labor Day, parade annuelle célébrant la culture des pays de la Caraïbe. Une fête malheureusement entachée par la violence. Une fusillade qui a fait deux morts et deux blessés a éclaté au cours de trois incidents différents pendant le "Jou Ouvert", cette parade de rue organisée à l'aube et qui marque le début des festivités. Il s'agit d'une sorte de vidé en pyjama qui attire des dizaines de milliers de personnes dans les rues de Brooklyn. Pourtant le Département de police de New York avait mobilisé 3.400 agents pour assurer la sécurité de la manifestation (contre 1400 pour la précédente édition).
La parade de Brooklyn est un véritable carnaval de la Caraïbe avec la participation de la plupart de pays comme la Barbade, Trinidad-et-Tobago, Haïti, la Dominique, la Jamaïque et Sainte-Lucie, ainsi que les pays des Caraïbes  dite "continentales" comme le Guyana, le Belize et le Suriname.
Cette tradition du carnaval antillais de Brooklyn a débuté à Harlem en 1947 lorsqu’on a réussi à y reproduire un mini-carnaval Trinidadien. Puis la manifestation été transférée à Brooklyn en 1969, quelques années après son interdiction à Harlem. Un carnaval qui intègre maintenant divers éléments de la culture comme la cuisine et l’artisanat.
Le Carnaval de New York a acquis une grande réputation. "Je vis ici depuis 1973. Et je suis fière de voir mon pays, la Jamaïque, présent dans la parade" déclare une spectatrice. Un autre spectateur s'exclame: "Je participe pour la troisième fois et  la taille de cette parade, c'est juste à vous couper le souffle". Et pour deux touristes danois : "Nous n'avions jamais entendu parler de cette manifestation, mais c'est une découverte extraordinaire".
Le maire de New York ,Bill de Blasio, n'a pas hésité à se mêler à la foule de carnavaliers.