Le dossier du cyclotron de Martinique avance lentement, mais sûrement

cancer
Cyclotron
Le cyclotron : une machine imposante (ici en 2009 à l'Hopital Saint-louis à Paris ©François Guillot/AFP
La Collectivité Territoriale de Martinique et le CHU de Martinique poursuivent leurs échanges en vue de la réalisation du cyclotron dans notre île. Un deuxième avenant à la convention qui lie les deux parties a été signé cette semaine. Francis Carole fait le point pour Martinique la 1ère.
Attendu pour décembre 2018, le cyclotron de Martinique se fera encore attendre quelques mois. Après un premier avenant à la convention qui lie les deux parties, signé en juillet 2018, un deuxième a fait l'objet d'une rencontre mardi 18 décembre 2018. 

Le texte porte, cette fois, sur les modalités d’achat de l’équipement et sur la construction de l’édifice qui doit abriter la structure tant attendue par les Martiniquais pour mieux diagnostiquer la maladie.

Les choses avancent petit à petit


Sur le papier, l'on parle d’un budget de 12 millions d’euros et de l’espoir de voir le bâtiment sortir de terre d’ici deux ans, tout en respectant les règles très strictes en termes de nucléaire médical. 

Francis Carol, conseiller exécutif en charge des affaires sociales et de santé à la CTM fait le point sur ce dossier.

Entretien Francis Carol

Ainsi, le cyclotron tant attendu devrait être opérationnel d'ici 2020, au plus tard.