Eau : la situation empire pour les abonnés d’Odyssi

eau potable
0dyssi
le siège d'Odyssi ©K. Sivatte

La colère gronde un peu plus avec la crise de l’eau qui s’installe. Odyssi modifie son programme initial de coupures tournantes. Les interruptions seront plus longues. La préfecture pour sa part communique sur les restrictions de l’usage de l’eau.

Les effets du manque d’eau chez les opérateurs entraîne toujours des difficultés pour que le service public soit effectif. La situation semble toutefois se corser puisque les interruptions prévues à compter du 24 mai pour des séquences de 8 à 20 heures ne sont plus d’actualité.

Les abonnés d’Odyssi résidant à Fort-de-France et Schoelcher vont encore devoir subir cette absence d’eau au robinet mais aussi les conséquences de ces coupures plus importantes.

A compter du mercredi 26 mai, les coupures dans le chef-lieu sont prévues de 9 à 22 heures.

Quant à Schoelcher, là aussi du nouveau puisque dès jeudi 27 mai, il faudra compter avec des coupures de 24 heures, à partir de 9 heures pour un certain nombre de quartiers de la cité schoelchéroise.

Certains centres de loisirs et des établissements scolaires ferment

 

Avec ce programme mis à jour ce mardi, il y a des conséquences dans l’accueil des enfants dans les centres de loisirs et dans les écoles. Au Lamentin, les accueils de loisirs de la maternelle de Petit-Manoir et de l’école élémentaire Zobda-Quitman seront fermés demain. Le maire de la cité lamentinoise invite les parents à prendre toutes les dispositions pour la garde des enfants.

Jeudi, plusieurs écoles du chef-lieu n’accueilleront pas leurs élèves, les parents en ont été informés aujourd’hui.

Le planning prévisionnel d’Odyssi pouvant encore être modifié, outre les réserves à effectuer, il est tout aussi recommandé de s’assurer du fonctionnement normal des écoles, collèges et lycées compte tenu de la situation

La préfecture communique sur les restrictions de l’usage de l’eau

 

Le déficit de précipitation par rapport à la moyenne saisonnière constaté depuis plus d’un mois entraîne une diminution de la ressource disponible dans les principaux cours d’eau qui alimentent la Martinique en eau potable. Les prévisions de Météo France indiquent que cette situation pourrait se prolonger jusqu’au milieu du mois de juin.

Afin de préserver la ressource en eau destinée prioritairement à la distribution d’eau potable et à la défense contre l’incendie, tout en garantissant l’égalité des usagers devant l’effort collectif, sont interdits jusqu’à nouvel ordre :

• l’arrosage des pelouses, des jardins d’agrément, des espaces verts publics et privés, ainsi que des espaces sportifs et récréatifs ;

• le lavage des véhicules et des bateaux hors des aires de lavages professionnelles et équipées de dispositifs haute pression économes en eau, exceptés les véhicules ayant une obligation réglementaire sanitaire, alimentaire ou technique telles les bétonnières ;

• la vidange et le remplissage de plus de 2 m3 des piscines privées ;

• la vidange des réservoirs d’eau potable sauf nécessité sanitaire.

Le non-respect de ces interdictions est passible d’une amende de 5e Classe (1 500€).

Dans le domaine agricole, des tours d’eau seront organisés par la chambre d’agriculture sur l’ensemble des rivières de la Martinique à l’exception de la Capot, de la Roxelane et de la Grand-Rivière, un jour sur deux sauf le dimanche, entre 16h00 et 9h00 le lendemain matin.